Partager la page

Le budget 2019

En-tête page
Partager la page

En session plénière, le 26 mars 2019, le budget primitif du Département a été adopté à une large majorité avec 35 voix pour, 8 voix contre et 2 absentions. Il s’établit à 793,9 M€, dont 538,9 M€ en fonctionnement et 255 M€ en investissement (avec les mouvements d’ordre).

Chaque année, le vote du budget est un acte politique fort pour l’exécutif en place. Il est la traduction, en chiffres, des choix stratégiques définis pour le territoire. Il est aussi garant de la capacité de la collectivité à mettre en œuvre toutes ses compétences sans, pour autant, grever le futur. Aussi, depuis 2015, l’assemblée départementale construit son budget en veillant à quatre paramètres essentiels :

  • la stabilité de la fiscalité ;
  • l’optimisation des dépenses de fonctionnement ;
  • le maintien de la capacité à investir ;
  • la maîtrise de la dette.

Le budget primitif 2019 se caractérise donc par un investissement record de près de 125 M€, la poursuite du gel des taxes et une maîtrise des dépenses de fonctionnement. Les efforts engagés depuis 2015 garantissent aujourd’hui la concrétisation des grands plans de rénovation et de modernisation du Département dans de nombreux domaines : routes, collèges, réseau internet, secours, etc.

Chiffres clés

  • + 8,3 % d’investissement
    Les investissements directs hors remboursement de la dette passent de 82,6 M€ en 2018 à 124,9 M€ en 2019.
  • + 0 % d’augmentation de la fiscalité départementale
  • + 1,2 % d’augmentation des dépenses de fonctionnement
    Le Département de l’Eure a signé avec l’Etat le contrat de maîtrise de la dépense locale. En échange d’une modération des dépenses de fonctionnement de notre collectivité (+1,2% par an maximum), ce contrat stabilise les dotations de l’Etat jusqu’en 2020.
  • 7 années de capacité de désendettement
  • AA3 : note attribuée par l’agence Moody’s au Département de l’Eure

De grands investissements se concrétisent

L’exécutif départemental a voté différents plans pluriannuels d’investissements (PPI) et plusieurs plans d’actions qui sont aujourd’hui en phase opérationnelle :

  • les collèges avec la construction et la réhabilitation de 15 établissements : 172,5 M€
  • le déploiement du Très Haut Débit : 190 M€
  • l’entretien, la modernisation et la sécurisation des routes : 125 M€
  • la rénovation des Ephad de Verneuil-sur-Avre, Bernay, Les Andelys et Pacy-sur-Eure en plus des travaux en cours à Conches-en-Ouche et Rugles : 61 M€
  • la modernisation et la rénovation des centres de secours et d’incendie (Beaumont-le-Roger, Le Neubourg et Pacy-sur-Eure notamment) : 10 M€
  • la rénovation du patrimoine : 4,2 M€
  • le soutien aux commerces de proximité en centre-bourg : 250 000 €

Les premiers travaux se sont concrétisés en 2018 et se poursuivent de manière exponentielle en 2019. Ils engendrent des niveaux d’investissements records avec des effets bénéfiques certains pour l’économie locale. 124,9 M€ d’investissement sont inscrits au budget primitif 2019, pour les dépenses d’équipement, soit une hausse de 8,3 % par rapport à 2018.

Des recettes stables, une dette qui recule

Des taxes « gelées » depuis 2015

Alors que les deux tiers des Départements français ont choisi d’augmenter les impôts, la majorité départementale reste fidèle à ses engagements de départ en faveur du pouvoir d’achat des Eurois et de la compétitivité des entreprises. La pression fiscale de l’Eure reste stable avec un taux de taxe foncière sur les propriétés bâties de 20,24%. Il est le plus faible taux appliqué par les 5 Départements normands.

Partager la page