Partager la page

Une priorité absolue : attirer davantage de médecins

En-tête page
Partager la page

Le manque de médecins dans l’Eure est préoccupant. Devenue une priorité absolue, le Département multiplie les actions  pour améliorer l’attractivité du territoire et favoriser  l’implantation de médecins.

Le département de l’Eure compte parmi les 10 départements où la densité des médecins généralistes est la plus faible (61,5 pour 100 000 habitants). Il est le dernier département de France pour les médecins toutes spécialités confondues avec une densité de 94,5 pour 100 000 habitants (171 pour la France métropolitaine).

Face à ce constat, le Département a mis en place une politique volontariste en faveur de la démographie médicale. Il a adopté en février 2018, une série de mesures  pour attirer rapidement des médecins dans l’Eure :

  • Un accueil unique pour permettre aux médecins de s’installer rapidement dans l’Eure ;
  • Attirer les internes: le Département propose aux internes en médecine, une aide financière de 200 euros par mois de stage effectué sur le territoire de l’Eure. 82 aides ont été versées en 2018 ; le projet de création d’un centre d’innovation, de recherche clinique et d’enseignement au centre hospitalier Eure-Seine (CHES) peut offrir aux internes un environnement de recherche clinique qui les incite à venir dans l’Eure ;
  • Valoriser le territoire eurois auprès des facultés de médecine ;
  • Pour les conjoints des médecins : pour les médecins qui souhaitent d’installer dans l’Eure, le Département propose également d’aider les conjoints dans leur recherche d’emploi par exemple;
  • Soutien aux projets immobiliers : le Département apporte son soutien aux financements de projets immobiliers tels que les pôles de santé libéraux ambulatoires et les maisons de santé pluridisciplinaires (via les contrats de territoire) ;
  • Favoriser la télémédecine : le Département souhaite promouvoir et développer la pratique de la télémédecine. En 2018, il a contribué financièrement à l’équipement en matériel de télémédecine, de 9 EHPAD publics dans l’Eure. Une charte régionale a été signée pour garantir les projets de télémédecine. Bien sûr, le développement de la télémédecine implique une cohérence avec le plan de déploiement de la fibre.
  • Rendre accessible le dépistage du cancer du sein.

Un accueil unique pour les jeunes médecins

Faire les formalités d’installation le matin et d’accueillir ses premiers patients l’après-midi : c’est désormais possible dans l’Eure depuis l’ouverture en septembre 2018, d’un « accueil unique au service du médecin généraliste ».

Première en France, l’accueil unique simplifie le parcours du professionnel de santé qui souhaite s’installer en libéral dans l’Eure, en lui permettant de rencontrer toutes les administrations en même temps.  Depuis l’ouverture, 16 médecins généralistes ont pu bénéficier de cet accueil.

Partager la page