Partager la page

Actualités > Cinq ans pour mieux prévenir les inondations

Actualité précédente

Cinq ans pour mieux prévenir les inondations

Actualité précédente

Environnement

Illustration de l'actualité
Partager la page

Parmi les risques naturels, l’inondation est l’un des plus plausibles dans l’Eure. Département et services de l’État s’organisent pour accentuer la prévention.

L’année 2018 a servi de déclencheur. En février d’abord, la Seine, gonflée de plusieurs semaines de pluie anormalement abondantes, est en crue. A plusieurs endroits du département, elle sort de son lit et menace les habitations, les populations et l’activité économique.

En juin, ce sont des orages violents et localisés qui provoquent des dégâts importants notamment dans le sud de l’Eure.

Au total cette année-là, 112 communes ont été touchées par les inondations. Le changement climatique va sans aucun doute aggraver l’exposition aux risques dans les années à venir.

Cette situation a conduit les services de l’État et du Département à proposer un ensemble de mesures destinées à améliorer le dispositif de prévention des inondations.

S’appuyer d’abord sur la prévention

« L’une des clés de notre plan de lutte contre les inondations dans le Département, c’est la prévention », développe le vice-président du Département Frédéric Duché lors de la présentation de ce plan en session plénière le lundi 10 février 2020.

Maire des Andelys, il a bien en tête la détresse de certains de ses administrés victimes de la montée des eaux de la Seine.

Plaquette d’information sur le plan de prévention des inondations dans l’Eure

Un plan d’actions pour les cinq prochaines années

Département et services de l’État sont engagés pendant 5 ans autour de 4 grandes actions :

  1. S’organiser à la bonne échelle
  2. Aménager le territoire dans une logique de prévention
  3. Réduire l’exposition aux risques par une meilleure prise en compte dans les documents d’urbanisme
  4. Promouvoir la culture du risque pour améliorer la gestion de crise

Pour chaque grand axe de travail, des actions clés seront mises en œuvre. Elles concernent par exemple la préservation des zones humides, indispensables pour l’expansion des crues. Elles seront aussi tournées vers la limitation de l’artificialisation des sols. Sans oublier la sensibilisation des élus et des collectivités aux risques d’inondation avec l’objectif de développer une véritable culture du risque aujourd’hui insuffisante dans l’Eure.

Près de 2,5 M€ sur la table

Pour financer ces actions, Département et État vont mettre de l’argent sur la table. De l’ordre de 450 000 € par an auxquels se rajoutent des crédits départementaux d’environ 200 000 € chaque année pour la réhabilitation de mares et de haies en milieu rural. Il s’agit du dispositif Mar’Haies que le Département a lancé il y a quelques mois.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.