Partager la page

Actualités > Grand-Bourgtheroulde : la marnière de la Poterie bientôt sécurisée

Actualité précédente

Grand-Bourgtheroulde : la marnière de la Poterie bientôt sécurisée

Actualité précédente
26 novembre 2020

Mobilité Sécurité

Illustration de l'actualité
Partager la page

La marnière dite de la Poterie à Grand-Bourgtheroulde, est en passe d’être rebouchée. L’entreprise chargée des travaux finit de combler cette immense cavité qui menaçait une route menant à un hameau.

Vu de l’extérieur, le chantier semble anodin. Mais quand on s’approche de plus près, on en comprend l’ampleur. A Grand-Bourgtheroulde, route de Rouen, tout se joue sous terre. En effet, une marnière d’une taille exceptionnelle – 1 500 m3 – menaçait la stabilité d’une route menant à un hameau de 80 maisons. De récentes inondations ont fragilisé davantage la cavité et, par conséquent, la route qui passe au-dessus ; route d’ailleurs empruntée par des convois exceptionnels.

Il a donc fallu agir vite. Avant que les dégâts soient encore conséquents.

Un comblement à 415 000 €

Pour combler cette marnière, l’entreprise Colas et son sous-traitant Fondouest disposent du savoir-faire. Ils ont d’abord réalisé en octobre dernier 57 sondages. Ces sondages ont permis de couler 1300 m3 de coulis de comblement. Après une étape obligatoire de séchage de 21 jours, les entreprises ont encore déversé 300 m3 de clavage destinés à solidariser l’ensemble de l’ouvrage souterrain.

La fin des travaux est prévue pour le mois de décembre, avec des derniers contrôles fin janvier. La réouverture de la route, quant à elle, interviendra fin décembre-début janvier. Cela peut sembler long mais c’est un chantier d’envergure avec des enjeux de sécurité importants. Aucun risque ne doit être pris avec la sécurité des usagers.

Le coût de ce chantier de sécurisation atteint 415 000 €. Il est cofinancé par le Département et la ville de Grand-Bourgtheroulde.

Comblement d'une marnière à Grand Bourtheroulde dans l'Eure
Des dizaines de point de forage ont été réalisés afin d'injecter le béton destiné à combler l'immense cavité souterraine

Les marnières, témoins de l'histoire euroise

Au 19e siècle, les marnières permettaient l’extraction de la craie appelée la « marne ». Elles représentent environ 80% des cavités souterraines dans l’Eure. Pendant longtemps, leur exploitation fut indissociable de l’activité agricole dans les territoires ruraux du département.

Puis les marnières ont été dépassées par le progrès des techniques agricoles. Abandonnés, leurs puits d’accès ont été comblés et leur localisation lentement oubliée tandis que le paysage en surface se transformait.

De nos jours, c’est à l’occasion d’effondrements aux conséquences parfois tragiques, qu’elles se rappellent à nous.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.