Partager la page

Actualités > Le « Haras » à Serquigny :  » Un projet qui fédère »

Actualité précédente

Le « Haras » à Serquigny :  » Un projet qui fédère »

Actualité précédente

Attractivité Santé Social

Illustration de l'actualité
Partager la page

« Vous avez pris le problème dans le bon sens ici « , lançait samedi 21 décembre, le Ministre des Collectivités  territorial, Sébastien Lecornu, lors de la manifestation organisée à  l’entrée de Serquigny, à deux pas de la pharmacie et en face du groupe scolaire, rue Max Carpentier.

Sur un terrain de 5 400 m², en friche depuis la destruction du haras du marquis du Croix, propriétaire du château voisin, le maire, Lionel Prevost et son conseil ont monté  une opération immobilière. « Un projet  destiné à rénover le centre-bourg, offrir de nouveau services aux habitants »  et rendre ainsi la commune plus attractive.  Outre le pôle médicosocial, le projet comprend également un local associatif, une micro crèche et un ensemble immobilier. « Cela va redonner du souffle à Serquigny« , approuvait le Ministre. « Le rôle des élus est de savoir rebondir, proposer et construire. »

Et chacun de saluer ce « projet qui fédère « .

Avec le soutien du Département

La maison de santé, va permettre d’accueillir un cabinet médical avec trois salles de consultation, un cabinet d’infirmières et de kinés.

D’ailleurs, dans quelques jours, deux médecins, quatre infirmières et un kiné vont intégrer les locaux « et nous aurons en janvier, une réunion avec l’hôpital de Bernay pour envisager des coopérations partagées« , annonçait Lionel Prevost. « Nous avons besoin de travailler en réseau avec notre hôpital, nos Ehpad et nos professionnels de santé… »

Initiative de nouveau saluée par le Ministre : « On est toujours plus intelligent à plusieurs que seul. » Et de conclure : « On a vu trop de projets de maisons médicales sans projet de santé. Résultat : on a des structures vides. »

Le Département a apporté son soutien au projet. Il a accompagné financièrement  la maison de santé (100 000 €) et les logements locatifs sociaux.

« Le Haras » rue Max Carpentier

L’ensemble immobilier, comprend :

  • une maison de santé pluridisciplinaire (340m2). Elle peut accueillir 9 professionnels de santé
  • une micro crèche (130 m2) de 10 lits, avec un espace jeux, un coin repas, un dortoir et une petite cour
  • un local associatif (175 m2) réservé à l’association « Les Nids », qui prend en charge 54 enfants présentant des difficultés de comportement
  • 8 logements locatifs sociaux : quatre T2 et quatre T3. Ils font passer à 18 le nombre de logements locatifs construits en deux ans dans la commune
Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.