Partager la page

Actualités > Le rockab’ raisonne toujours dans vos cœurs…

Actualité précédente

Le rockab’ raisonne toujours dans vos cœurs…

Actualité précédente

Culture cinéma Patrimoine

En-tête page
Partager la page

Cheveux gominés et sourires aux lèvres : les nombreux passionnés de rockabilly ont dansé sur le son des Hot Slap lors de cette soirée exceptionnelle organisée par le Département, à Evreux, jeudi 29 novembre.

Le rockabilly est mort. Vive le rockabilly ! Preuve en est la foule qui s’est pressée au Manège de Tilly, à Evreux, jeudi 28 novembre 2019, pour revivre cette époque mémorable des années 50. Plus de 500 personnes ont répondu à l’invitation du Département de l’Eure qui organisait cette soirée exceptionnelle à l’occasion de la diffusion, en avant-première, du film documentaire « Rockabilly for ever ».


A partir de 22h30, les rouennais du groupe Hot Slap ont donné le rythme et fait se déhancher la foule au son de leur rockabilly.


« Ce sont les meilleures années »

Beaucoup n’ont d’ailleurs pas hésité à arborer la pompadour, le jean retroussé et les tatouages afin de retrouver cette ambiance si énergique, chaleureuse, et un brin rebelle, du rockabilly.

Revivez la soirée le temps d'une vidéo :

Bruno, dit « Loulou », est venu avec « sa bande de copains » et deux légendes très fifties : une Simca Ariane et une Simca Chamborb. « Le rockabilly ? C’est tout ! La musique, les voitures, le style. Ce sont les meilleures années. J’avais 18 ans dans les années 80, quand le rockabilly est revenu. C’est comme ça, il revient tous les 30 ans ! » Et Cécile, sa femme, y a pris goût aussi : « nous nous sommes mariés avec l’Ariane, nous avons transporté nos enfants dedans dès la maternité. C’est notre vie, le rockabilly. Il y a aussi un petit côté voyou et bagarreur. On adore ! »

Un pan important de la culture euroise

Voitures américaines, baby-foot, vieille bécane, photos XXL, pop-corn, burger, concert des Hot Slap… le Département voulait rallumer la mèche du rockabilly : c’est réussi ! « Toutes les générations sont réunies ce soir autour d’un pan important de la culture euroise et j’en suis ravie ! », a souligné Alexandre Rassaërt, vice-président du Département en charge de la culture. « Être rockabilly en 82, c’était une preuve de liberté et d’indépendance. Dans une époque formatée comme la nôtre, cet état d’esprit est rafraîchissant et constitue une leçon de vie. Il ne s’agit pas d’une nostalgie négative enfermée dans une époque mais bien de l’amour d’une esthétique. »

Gil Rigoulet, qui a immortalisé à jamais le rockabilly dans l’Eure, s’est également réjouit du succès de cette soirée. « Que le Département de l’Eure est conscience de ce patrimoine est très important, d’autant plus quand je vois l’écho que rencontre cet événement ce soir. C’est juste merveilleux ! »

Partenaire de la soirée, la radio Principe Actif avait posé ses micros au Manège de Tilly pour régaler ses auditeurs d’une émission spéciale « rockabilly » avec, notamment, l’interview du photographe Gil Rigoulet.

« Rockabilly for ever » : à voir ou à revoir sur France 3

Réalisé par Valérie Deschênes et Marc Toulin, le documentaire « Rockabilly for ever » a été diffusé en avant-première lors de cette soirée. Il donne la parole à des passionnés eurois de musique rockabilly, les mêmes que Gil Rigoulet, photographe, avait immortalisé 30 ans auparavant.
Subventionné par le Département de l’Eure dans le cadre de sa politique culturelle en faveur du cinéma et des musiques actuelles, ce film sera diffusé sur France 3, co-producteur, lundi 2 décembre 2019 (visible en replay durant une semaine).


En clôture du Mois du film documentaire, au cœur de son programme l’Eure fait son cinéma, le Département a organisé une grande soirée rockabilly avec, en première partie, la projection du film « Rockabilly for ever ».


Grâce au chineur Fabien Masse, la soirée au coeur des fifties était emprunte de réalisme. Retrouvez son magasin Antiquités Brocante à Pacy-sur-Eure.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.