Partager la page

Actualités > Bravo et merci à vous tous

Actualité précédente

Bravo et merci à vous tous

Actualité précédente
4 mai 2020

Société

Illustration de l'actualité
Partager la page

Durant cette période inédite, il serait facile de baisser les bras. De laisser les événements se dérouler sous nos yeux sans réagir. Et pourtant… chaque jour, dans le département, des initiatives solidaires sont nées ici et là. Pour aider les plus démunis, les plus faibles, les plus éloignés, les plus malades.

Bravo à nos soignants !

En première ligne, les soignants bien sûr. Sur le front dès le début du confinement, ils ont dû accueillir des centaines de malades dans des conditions souvent difficiles. Ce sont nos grands héros de cette crise sanitaire sans précédent. Inlassablement, de nuit comme de jour, ils sont restés au chevet de nos proches. Avant eux, les pompiers, les ambulanciers, ont pris en charge les malades, toujours avec le même dévouement. Que dire aussi des aides à domicile, des infirmières libérales, des pharmaciens, tous ceux qui, avec ou sans crise, continuent leur travail, parfois au péril de leur vie.

Un élan de solidarité incroyable

Il y a toujours des gens qui sont plus sensibles à la misère ou à la détresse des autres. C’est le cas de certaines associations, qui spontanément, ont décidé de se mobiliser pour apporter du réconfort aux plus démunis. Porter des paniers repas à ceux qui n’ont rien, prendre des nouvelles de ses voisins, des personnes âgées de la commune, faire les courses, aller chercher des médicaments, fabriquer des masques en tissu.

Il y a les anonymes et les autres. Ceux plus connus qui, faute de pouvoir ouvrir leur restaurant, cuisine pour ceux qui sont au front. C’est le cas de David Gallienne, chef étoilé, qui prépare chaque jour 160 repas (plus de 3000 depuis le début de la crise) pour les soignants des hôpitaux d’Évreux et de Mantes-La-Jolie. D’autres restaurateurs et associations l’ont rejoint dans sa démarche et élabore chaque jour de bons petits plats pour les soignants.

Dans l’Eure, des entreprises prestigieuses, ont réussi, en un temps record, à modifier leurs chaines de production pour fabriquer de la solution hydro alcoolique. La Maison Berger ou l’entreprise Bogart ont pu ainsi dépanner hôpitaux, pharmacies, maisons de retraites, maisons d’enfants…

Les exemples sont innombrables, plus ou moins connus mais tous aussi méritants.

Grâce à eux la vie continue

Rapidement réorganisés, les différents services du Département ont pu continuer à assurer les nombreuses missions de service public. Beaucoup ont pu le faire grâce au télétravail. Le service informatique du Conseil départemental a dû, en quelques jours, répondre aux multiples demandes. Une mention particulière à Sylvie Rey, qui a repoussé sa retraite pour achever l’équipement informatique des télétravailleurs. Les élus départementaux ont voté d’importants dossiers lors des commissions permanentes réalisables en audioconférence. D’autres agents et personnels ont continué leur travail sur le terrain, auprès des personnes âgées ou des enfants en difficulté. Une présence incroyable rendue particulièrement difficile pendant cette période. Bravo à tous.

Sur le terrain…

Enfin, sur le terrain toujours, les maires et les conseillers municipaux. Inlassablement, certains remplissent plus que jamais leur rôle auprès de la population. Informations, photocopies pour les élèves, portage de repas, heureusement qu’ils sont là !

Si leur rôle est essentiel, que dire alors des agriculteurs, producteurs et commerçants qui nous nourrissent chaque jour. L’Eure aime ses agriculteurs. Souvent malmenés, ils s’avèrent pourtant indispensables. Sans eux, pas de vie possible. Un coup de chapeau également aux commerçants restés ouverts pendant le confinement. Merci aux employés de grandes surfaces qui ont continué d’aller travailler. Merci aux éboueurs et à toutes ces professions de l’ombre mais sans lesquels la vie serait tellement plus difficile.

Chacun est indispensable. Pendant la crise, encore plus que d’habitude. Qu’ils en soient publiquement remerciés.

Bravo monsieur le maire !

Il est un exemple parmi d’autres… Mais particulièrement actif et dévoué depuis le début du confinement, Laurent Duchateau, maire de Boissey-Le-Châtel, reste proche de ses habitants. Voici son témoignage.

« Le rôle du maire d’un village lorsque le pays traverse une telle crise sanitaire est d’informer, de rassurer, de s’assurer que l’ensemble des administrés vont bien, et être présent.

Mon travail consiste à être bien informé pour pouvoir répondre aux interrogations des habitants. Les informations sont essentiellement pratiques : où trouver des légumes, les horaires d’ouverture des commerces locaux, l’évacuation des déchets… Les communications se font par l’intermédiaire de la page Facebook de la mairie. Je mets régulièrement des liens vers des sites culturels (la Médiathèque de l’Eure par exemple). Les habitants m’interrogent par Messenger ou téléphone. 

J’assure une présence tous les matins à la mairie pour les photocopies des devoirs pour les familles qui n’ont pas d’imprimante et pour donner des attestations.

Avec mon équipe, nous appelons régulièrement par téléphone les personnes de plus de 70 ans pour évaluer leur besoin. Il faut surtout prendre le temps de discuter car de nombreuses personnes souffrent de solitude.

Il faut également animer le village en faisant les démarches pour maintenir le marché hebdomadaire.

Nous avons également lancé l’idée de faire une exposition avec des photos des témoignages pour garder une trace de cette période. Nous avons créé un journal télévisé sur une chaine Youtube où les habitants réalisent des vidéos. Ce JT est hebdomadaire et dure environ 15mm. »

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.