Faire une recherche
Se connecter
Actualités
Ecrivez au département
ACCEO
ACCEO
Accès rapides

Actualités > Rentrée scolaire : « Montrer à nos jeunes eurois qu’ils ont du talent ! »

Actualité précédente

Rentrée scolaire : « Montrer à nos jeunes eurois qu’ils ont du talent ! »

Actualité précédente
30 août 2022

Education Jeunesse

Illustration de l'actualité
Partager la page

« Le Département de l’Eure met beaucoup de moyens financiers et humains dans les collèges pour permettre aux jeunes de s’épanouir et de réussir. Car nos jeunes ont du talent ! »

Rencontre avec Florence Gautier. La vice-présidente au Conseil départemental, en charge de l’éducation, des collèges et de la jeunesse n’est pas n’est pas du genre « langue de bois » .

« Nos jeunes ont du talent »

« Il faut en finir avec les préjugés du style : les jeunes ne veulent rien faire. Les jeunes ne savent rien faire. Nos jeunes ont beaucoup de talents. Tous sans exception. Il faut juste leur donner la possibilité d’élargir leur horizon ; leur donner l’occasion de s’engager, de devenir de vrais citoyens. Dans l’Eure, les collégiens ont cette chance » explique Florence Gautier.

De nombreuses initiatives pour l’épanouissement des élèves

« Car la politique du Département en matière d’éducation ne concerne pas seulement les compétences obligatoires comme la restauration ou les bâtiments. » De nombreuses initiatives sont mises en place dans les collèges pour l’épanouissement des élèves.

« Et ça, les Eurois ne le savent pas forcément. Ça va de la formation à la citoyenneté jusqu’aux propositions culturelles et pédagogiques en passant par la création de mini-entreprises. Mon rôle est de le faire savoir. Mon ambition, durant ce mandat, est aussi d’encourager la création de mini-entreprises dans tous les collèges de l’Eure. »

illustrer-interview-de-florence-gautier
« Il faut en finir avec les préjugés du style : les jeunes ne veulent rien faire.»

Un effort d’investissement sans précédent pour les collèges eurois

215M € consacrés aux collèges

Élue adjointe à la mairie de Pont-Audemer en 2020 puis dans la foulée au Conseil départemental, Florence Gautier a pris sa fonction de vice-présidente à bras-le-corps.
D’ailleurs, elle gère son poste de vice-présidente chargée de l’éducation et de la jeunesse comme une entreprise. « C’est une belle entreprise ! 660 agents travaillent dans les 55 collèges publics du département. Et ils font admirablement bien leur travail.»

Mais la vice-présidente chargée des collèges avoue qu’elle a eu beaucoup de chance. « Je suis arrivée avec un budget de 215M € consacré aux collèges. »

5 nouveaux collèges cette année

En effet, dans le cadre du Plan d’investissement collèges, le Département s’est engagé, sur la période 2015- 2024, à construire ou rénover 17 établissements. « C’est énorme ! Rien que pour cette année, 5 nouveaux collèges sont sortis de terre. Jean-Rostand à Évreux et André-Maurois à La Saussaye inaugurés avant l’été. Le collège du Hameau à Bernay. Les collégiens de Bernay vont le découvrir jeudi pour la rentrée. Et en novembre prochain, nous allons inaugurer les collèges de Routot et du Val d’Hazey. »

« Bonne rentrée à tous ! « 

Et Florence Gautier d’en profiter « pour souhaiter une très belle rentrée à tous les élèves, enseignants, agents, et personnels scolaires qui permettent aux jeunes eurois de travailler dans de bonnes conditions ».

Mais qui est Florence Gautier, vice-présidente du Département chargée de la jeunesse, de l’éducation et des collèges ?

Portrait

illustrer-interview-de-florence-gautierFlorence Gautier, 52 ans, est issue du monde de l’entreprise. Fille d’entrepreneur, cette mère de famille, a travaillé pendant 30 ans dans différentes sociétés. « Après toute ma scolarité à Saint-Ouen à Pont-Audemer, j’ai fait des études de langues à La Sorbonne. Je me destinais à devenir professeur mais mon père m’a convaincue que j’étais trop jeune pour être prof. » Alors, Florence commence comme commerciale dans une entreprise de linge de maison ; puis passe par le secteur bancaire avant d’intégrer l’entreprise familiale Norfilm, spécialisée dans la plasturgie. Elle a 35 ans. En 2020, lors des élections municipales, puis en 2021 lors des élections départementales, elle « tombe dans la marmite de la politique ». Depuis 4 ans, elle enseigne l’organisation des transports marchands et l’économie de gestion au lycée professionnel du Havre.

Une ambition : "Créer une mini-entreprise dans tous les collèges"

« Quand je travaillais en entreprise, je ne comprenais pas pourquoi les jeunes n’étaient pas prêts à entrer sur le marché du travail. Devenue enseignante, j’ai compris que pour la plupart, leur formation avait été subie plus que choisie. Or, les jeunes ont du talent. Ils aiment se surpasser. Ils ont tous, sans exception, un don particulier. Encore faut-il les aider à trouver leur voie, à s’épanouir. Leur faire découvrir le champ des possibles.

Mon ambition, durant mon mandat, est de développer le concept de mini-entreprise dans tous les collèges de l’Eure. »

Le bon point : "On mange bien dans les collèges de l'Eure"

« La première année, pour bien comprendre les enjeux, je suis allée visiter les 65 collèges de l’Eure. Durant ces visites, j’ai fait une sacrée découverte : qu’est-ce qu’on mange bien dans l’Eure ! Parfois mieux qu’à la maison… (sourires) ».

Le Réseau des chefs a largement contribué à améliorer la qualité des menus. « Ce réseau permet aux responsables des restaurants scolaires de se rencontrer pour échanger sur leurs pratiques et élargir la palette des goûts dans la composition des menus. Ça fait aussi partie de l’éducation de découvrir de nouvelles saveurs au collège. Tout comme l’éducation à l’anti-gaspi mis en place dans tous les restaurants scolaires de l’Eure. »

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.