Partager la page

Actualités > Une session plénière à distance pour les conseillers départementaux

Actualité précédente

Une session plénière à distance pour les conseillers départementaux

Actualité précédente
3 décembre 2020

Institution

Illustration de l'actualité
Partager la page

Sous la présidence de Pascal Lehongre, les élus se réuniront, pour la dernière session plénière de l’année, le lundi 7 décembre prochain à partir de 10 h 30.

Afin de respecter les mesures sanitaires, cette session sera exceptionnellement entièrement en visioconférence. Elle est à suivre en direct depuis le compte Youtube du Département.

Pour cette session, plusieurs sujets importants sont à l’ordre du jour.

 

Bilan des politiques du juste droit et de l’insertion

Depuis plusieurs années, le Département a fait du juste droit sa ligne directrice en matière de politique concernant le RSA. Les allocataires ont ainsi des droits mais aussi des obligations. De la même façon, l’insertion et en particulier l’insertion par l’emploi, a été fortement développée avec la création de Job27. Un bilan de ces actions sera présenté.

Aller plus loin dans la prévention de la radicalisation

Depuis 2016, le Département dispose d’une cellule de lutte contre la radicalisation. Elle a permis de former et sensibiliser des élus, des élèves, des agents ou encore des bénévoles d’association aux signes dits faibles de la radicalisation. Au total, près de 7000 personnes auront été touchées d’ici 2021 par ces efforts de prévention. Ils sont appelés à se renforcer encore dans les mois à venir.

Nouveau point d’étape des chantiers des collèges

Les élus feront un nouveau point sur l’avancée des gros chantiers de construction ou de reconstruction des collèges dans l’Eure. Pour mémoire, d’ici 2023, pas moins de 16 collèges neufs auront été livrés en remplacement des établissements vétustes. Cela représente un budget de 210 M€.

Mieux encadrer l’arrivée des mineurs non accompagnés

Comme de nombreux autres Départements, l’Eure fait face à l’arrivée d’un nombre croissant de mineurs non accompagnés. Si une part de ces jeunes arrivant dans l’Eure peut effectivement faire valoir sa minorité pour bénéficier d’un accompagnement spécifique, une autre partie utilise le dispositif à des fins abusives. Le Département propose la création d’un groupe de travail pour lutter d’une part contre cette fraude mais aussi, d’autre part, mieux accueillir, insérer et préparer la sortie de ces mineurs.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.