Partager la page

L’agriculture, le terroir et le goût

En-tête page
Partager la page

Des grandes plaines céréalières au bocage normand, dans l’Eure, les agriculteurs sont des acteurs essentiels du tissu économique, social et naturel des territoires. Toutefois, pour faire face aux défis du 21e siècle, notamment en matière d’environnement, une évolution des systèmes agricoles et alimentaires est aujourd’hui indispensable.

Pour accompagner la profession agricole et les territoires à relever le défi de cette transition, le Département a réaffirmé son engagement au travers d’un Schéma pour une agriculture pérenne et de soutien aux circuits courts sur la période 2019-2024.

L’Eure, une terre d’agriculture

Dans l’Eure, l’agriculture valorise 65% des terres et emploie environ 9000 personnes. Le fort potentiel agronomique des terres cultivées et les conditions climatiques très favorables permettent des productions végétales et animales diversifiées. L’agriculture de l’Eure est forte de ses 420 producteurs fermiers qui participent au dynamisme et au développement des circuits courts, en particulier l’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux de qualité.

20 actions du Département sur 5 ans

En 2019, le Département a adopté le Schéma pour une agriculture pérenne et de soutien aux circuits courts. Cette stratégie s’inscrit dans une logique de complémentarité avec les actions menées par la Région Normandie. Déployée sur 5 ans (2019-2024), ce schéma est organisé en 4 axes et 20 actions :

  1. Le développement des circuits courts alimentaires
  2. Le soutien de la profession agricole dans la transition vers une agriculture pérenne
  3. L’approfondissement des connaissances relatives à l’agriculture départementale
  4. L’accompagnement des territoires, acteurs de l’agriculture

Améliorer les conditions de vie et de travail des agriculteurs

Le dispositif d’aide aux petits investissements agricoles et les partenariats avec des organismes professionnels agricoles contribuent au maintien de l’agriculture et à son adaptation aux défis actuels. Toutefois, le Département va plus loin en proposant des espaces de dialogue entre représentants du secteur agricole et des collectivités afin de créer du lien entre ceux-ci et de les aider à relever, collectivement, le défi de la transition vers une agriculture durable.

Préserver et valoriser le foncier agricole

Face à la disparition des terres agricoles, le Département s’engage pour préserver les terres agricoles et les valoriser. Il est notamment prévu de réaliser une étude de faisabilité pour la mise en place d’un Espace-test agricole sur les terrains appartenant à la collectivité afin de favoriser l’installation de porteurs de projet en agriculture.

Concilier agriculture et protection des ressources naturelles

Conscient de l’état préoccupant de la ressource en eau, le Département assure un suivi fin et rigoureux de la qualité de l’eau via l’observatoire des bassins d’alimentation de captages classés prioritaires (BAC). Il fait également en lien avec les animateurs BAC qui collaborent avec les agriculteurs pour évoluer vers des pratiques toujours plus respectueuses de la ressource.

L’arbre joue un rôle clé dans les écosystèmes, c’est pourquoi le Département s’engage en faveur de la plantation, du maintien et de la valorisation des arbres et des haies bocagères. Dans ce cadre, il organise notamment, en 2019, un cycle conférences sur la haie et l’agroforesterie. Il apporte également son soutien financier aux collectivités engagées dans un projet de restauration de mare.

Le chemin le plus court vers le goût

Le développement des circuits courts est, pour une partie du monde agricole, une véritable opportunité de diversification et de développement. Afin de favoriser cette activité et de répondre à une demande forte des consommateurs, deux plateformes web ont été créées. Elles favorisent la mise en relation directe des producteurs et des acheteurs :

  • C’est fait dans l’Eure

    Avec un classement thématique et géographique, le public dispose d’une seule vitrine numérique pour faire ses courses de bons produits près de chez lui.

  • Agrilocal27

    Cette plateforme met en relation les acheteurs publics ayant une mission de restauration collective (collèges, lycées, maisons de retraite, etc…) et les producteurs locaux.

La lutte collective contre le frelon asiatique

En 2018, l’Eure a connu une forte expansion du frelon asiatique. Pour diminuer la pression de cet insecte invasif sur la biodiversité et sur les ruchers, le Département de l’Eure s’est engagé activement dans la lutte collective contre la prolifération du frelon asiatique, telle que précisée par arrêté préfectoral. Un guichet unique a été créé pour les habitants de l’Eure et le Département prend en charge une partie du coût de destruction des nids.

Partager la page