Partager la page

Bien vieillir dans l’Eure

En-tête page
Partager la page

Bien vieillir dans l’Eure

Au-delà de la communication, le Département agit très concrètement en direction des aînés et de leurs proches.

Depuis 2017, le Département a engagé trois chantiers qui vous concernent peut-être : une justice sociale plus grande dans le paiement de l’allocation personnalisée à l’autonomie (l’APA), une prise en compte plus grande du rôle et des besoins spécifiques des aidants et le lancement d’un plan pluriannuel sans précédent des maisons de retraites médicalisées.

1 – L’APA : une politique sociale « au juste droit »

La collectivité verse une Allocation personnalisée d’Autonomie (APA) aux personnes âgées en perte d’autonomie. Cette allocation peut servir à payer les dépenses nécessaires pour permettre de rester à domicile ou à payer une partie du tarif dépendance de l’établissement qui accueille la personne âgée. En 2018, près de 6 000 seniors du département ont bénéficié de plus de 26 M€ d’aides financières par le biais de l’APA. En informant mieux les personnes susceptibles de recevoir cette aide, le Département a vu augmenter de 15% le budget consacré à l’APA, répondant ainsi à son souhait d’une politique sociale « au juste droit ».

2 – Les aidants : prendre en compte les besoins spécifiques

Ils sont 30 000 dans l’Eure (80% de femmes), à aider un membre de la famille, un proche ou même un voisin, en perte d’autonomie, dans ses tâches quotidiennes. Un engagement qui n’est parfois pas sans conséquence pour la santé physique et psychologique de celui ou celle qui donne de son temps et de son énergie. Des actions innovantes  » d’aide aux aidants » ont été développées par le Conseil départemental. Notamment l’édition du « Guide des aidants » qui permet de répondre à toutes les questions que peuvent se poser ceux et celles qui prennent soin d’un proche dépendant.

  • A trouver dans les Clic, au Département (direction Solidarité et Autonomie) ou à télécharger sur le site, rubrique Aides/particuliers/seniors et aidants/ aidants/guide des aidants

 

D’autre part, le Département a mis en place une formation en ligne « maison ». Cette formation d’une dizaine d’heures, apporte des éléments de réponse concrets aux aidants. Il suffit de se connecter sur www.lesaidantsenligne.org pour accéder à la formation gratuite, à suivre de chez soi.

Pour permettre à l’aidant de « souffler », et de prendre un temps de « répit », deux solutions existent : faire appel à une aide à domicile (pour les gestes de la vie quotidienne), ou penser à l’hébergement temporaire en établissement ou en famille d’accueil. Les différents CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination) du département sont à même de donner tous les renseignements nécessaires.

Enfin, des permanences aidants deux fois par mois dans différents endroits de l’Eure (Bernay, Pont-Audemer, Grand Bourgtheroulde, Louviers, Les Andelys, Conches en Ouche et Mesnils-sur-Iton) permettent de rencontrer un psychologue. Il peut vous écouter et vous conseiller, gratuitement, sur rendez-vous. Se renseigner auprès des Clic.

  • A savoir : Le rôle des aidants est désormais reconnu dans la loi. Le « congé du proche aidant » est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Il permet de prendre un congé non rémunéré de 3 mois, renouvelable une fois pour aider une personne présentant un handicap ou en fin de vie.

3 – Les lieux d’accueil : 61M€ mobilisés pour les EHPAD du département

Quand vivre à son domicile devient trop difficile physiquement ou moralement, la personne âgée doit envisager de changer de logement. Plusieurs possibilités s’offrent alors à elle : la résidence autonomie, les résidences services mais aussi les MARPA et les EHPAD ou une formule qui tend à se développer : la famille d’accueil.

Concernant les EHPAD, Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, le constat est sans appel et demandait une action forte. Dans l’Eure, les conditions d’accueil des personnes âges mais aussi les conditions de travail du personnel se sont fortement dégradées dans certains EHPAD. Le Département a donc voté un Plan Pluriannuel d’Investissement (un PPI), pour restructurer ou reconstruire plusieurs de ces établissements. Ce plan, doté de 61M€ sera cofinancé par le Département, l’Agence Régionale de Santé (l’ARS), les établissements mais aussi la Région Normandie. Les EPHAD de Pacy-sur-Eure des Andelys et de Conches seront reconstruits, celui de Verneuil-sur-Avre totalement reconfiguré.

Un nouveau Salon seniors en 2020

Après la réussite du premier Salon des seniors organisé par le Département en octobre 2018. Un nouveau Salon est programmé en 2020.

« Convivial, chaleureux, bien conçu« … Les commentaires ont été très positifs après le premier Salon organisé par le Département et animé par le célèbre Jean-Pierre Descombes. Axé principalement sur la prévention et toutes les actions qui permettent de rester en forme, ce premier Salon a été pensé pour donner envie aux visiteurs de tester une nouvelle activité, d’essayer un nouveau concept.

Dans les locaux de l’Hôtel du Département, 600 visiteurs ont pu découvrir des activités aussi variées que le yoga du rire ou les danses de salon à moins qu’ils n’aient profité de ce salon pour vérifier leur vue, faire un test de conduite. L’occasion également de découvrir et d’échanger avec les différents organismes présents sur le département. L’édition 2020 est attendue avec impatience.

Partager la page