Faire une recherche
Se connecter
Actualités
Ecrivez au département
ACCEO
ACCEO
Accès rapides

Bien vieillir dans l’Eure

Illustration de l'événement
Partager la page

Le Département agit très concrètement en direction des aînés et de leurs proches.

Le Département a engagé trois chantiers qui vous concernent peut-être : une justice sociale plus grande dans le paiement de l’allocation personnalisée à l’autonomie (l’APA), une prise en compte plus grande du rôle et des besoins spécifiques des aidants et le lancement d’un plan pluriannuel sans précédent des maisons de retraites médicalisées.

2022 sera l’année de l’organisation des Assises des Solidarités. Ces Assises permettront de réfléchir, avec tous les acteurs du social, à tout ce qui est nécessaire pour nous adapter au vieillissement de la population. Les élus veulent tirer les leçons de la crise sanitaire et notamment de ce qu’il s’est passé dans les Ehpad.  Le maintien à domicile et l’autonomie feront bien sûr partie des sujets qui retiendront toute l’attention des élus. Les Eurois sont inviter à participer aux tables rondes.
.

 

1 – L’APA : une politique sociale « au juste droit »

La collectivité verse une Allocation personnalisée d’Autonomie (APA) aux personnes âgées en perte d’autonomie. Cette allocation peut servir à payer les dépenses nécessaires pour permettre de rester à domicile ou à payer une partie du tarif dépendance de l’établissement qui accueille la personne âgée. En 2021, près de 6 327 seniors du département ont bénéficié de l’APA. En informant mieux les personnes susceptibles de recevoir cette aide, le Département a vu augmenter de 15% le budget consacré à l’APA, répondant ainsi à son souhait d’une politique sociale « au juste droit ».

2 – Les aidants : des réponses en 2 clics

Ils sont 30 000 dans l’Eure (80% de femmes) à aider un membre de la famille, un proche ou même un voisin, en perte d’autonomie, dans ses tâches quotidiennes. Un engagement qui n’est parfois pas sans conséquence pour la santé physique et psychologique de celui ou celle qui donne de son temps et de son énergie. Des actions innovantes « d’aide aux aidants » ont été développées par le Conseil départemental.

L’édition du « Guide des aidants«  permet de répondre à toutes les questions que peuvent se poser ceux et celles qui prennent soin d’un proche dépendant.

Un site en ligne pour aider les « aidés » et les « aidants » vient d’être créé par le Département. Il reprend notamment, en ligne, le guide des aidants, les actualités concernant les formations, les cafés des aidants….sur le département

Des formations

D’autre part, le Département a mis en place une formation en ligne « maison ». Cette formation d’une dizaine d’heures, apporte des éléments de réponse concrets aux aidants. Il suffit de se connecter sur www.lesaidantsenligne.org pour accéder à la formation gratuite, à suivre de chez soi.

Trouver des solutions pour faire une pause

Pour permettre à l’aidant de « souffler », et de prendre un temps de « répit », deux solutions existent : faire appel à une aide à domicile (pour les gestes de la vie quotidienne), ou penser à l’hébergement temporaire en établissement ou en famille d’accueil. Les différents CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination) du département sont à même de donner tous les renseignements nécessaires.

Enfin, des permanences aidants une ou plusieurs fois par mois dans différents endroits de l’Eure (Bernay, Pont-Audemer, Grand Bourgtheroulde, Louviers, Les Andelys, Conches en Ouche et Mesnils-sur-Iton, Vernon, Tourny…) permettent de rencontrer un psychologue. Il peut vous écouter et vous conseiller, gratuitement, sur rendez-vous. Se renseigner auprès des Clic pour connaître les permanences près de chez vous.

Le rôle des aidants reconnu dans la loi

Le « congé du proche aidant » est entré en vigueur le 1er janvier 2018. Il permet de prendre un congé non rémunéré de 3 mois, renouvelable une fois pour aider une personne présentant un handicap ou en fin de vie.

4 –  Aides à domicile : +15% de revalorisation salariale

Les Assises des protections sociales ne sont pas encore lancées, mais certaines décisions d’urgence ne peuvent attendre. Ainsi, plus de 800 salariés qui travaillent dans des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile de structures associatives (SAAD) vont voir leur feuille de paie bondir d’environ +15 % avant la fin de l’année.

Une revalorisation qui s’imposait selon Sébastien Lecornu qui a aussi souligné l’effort conjoint de l’État sur ce sujet. « Les intervenants à domicile exercent un métier difficile, souvent à temps partiel, qui nécessite des efforts physiques importants mais aussi de grandes qualités de cœur. Leur engagement au quotidien aux services des personnes âgées ou handicapées, leur investissement sans faille même en pleine période de crise sanitaire, méritent un vrai « coup de pouce » salarial. »

Le président qui espère aussi que « cette revalorisation suscite les vocations et rende ce métier d’aide à domicile plus attractif ».

3 – Les lieux d’accueil : 90 M€ programmés pour les EHPAD du département

Quand vivre à son domicile devient trop difficile physiquement ou moralement, la personne âgée doit envisager de changer de logement. Plusieurs possibilités s’offrent alors à elle :

  • la résidence autonomie,
  • les résidences services,
  • les MARP,
  • les EHPA,
  • ou une formule qui tend à se développer : la famille d’accueil.

Concernant les EHPAD, Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes, le constat est sans appel et demandait une action forte. Dans l’Eure, les conditions d’accueil des personnes âges mais aussi les conditions de travail du personnel se sont fortement dégradées dans certains EHPAD. Le Département a donc voté un Plan Pluriannuel d’Investissement (un PPI 2021-2025), pour restructurer ou reconstruire plusieurs de ces établissements. Ce plan, doté de 90 M€ sera cofinancé par le Département, l’Agence Régionale de Santé (l’ARS), les établissements, la Région Normandie et le Ségur de la Santé (annonce d’Olivier Véran lors de sa venue dans l’Eure le 8 novembre 2021).

Cet effort exceptionnel d’investissement va permettre de reconstruire des établissements modernes, confortables (une personne par chambre), climatisés et connectés.

Un nouveau Salon seniors en 2022

Après la réussite du premier Salon des seniors organisé par le Département en 2018, un nouveau Salon était programmé en 2020. Mais la crise sanitaire ne l’a pas permis. Il aura bien lieu cette année 2022, en octobre.

« Convivial, chaleureux, bien conçu« … Les commentaires ont été très positifs après le premier Salon organisé par le Département et animé par le célèbre Jean-Pierre Descombes. Axé principalement sur la prévention et toutes les actions qui permettent de rester en forme, ce premier Salon a été pensé pour donner envie aux visiteurs de tester une nouvelle activité, d’essayer un nouveau concept.

Dans les locaux de l’Hôtel du Département, 600 visiteurs ont pu découvrir des activités aussi variées que le yoga du rire ou les danses de salon à moins qu’ils n’aient profité de ce salon pour vérifier leur vue, faire un test de conduite. L’occasion également de découvrir et d’échanger avec les différents organismes présents sur le département.

Carte interactive des résidences autonomie :

Partager la page
















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.