Partager la page

Actualités > A partir de mercredi, un peu de liberté retrouvée

Actualité précédente

A partir de mercredi, un peu de liberté retrouvée

Actualité précédente
18 mai 2021

Culture cinéma Loisirs

Illustration de l'actualité
Partager la page

La date se rapproche et elle suscite une certaine impatience. La deuxième étape (sur quatre) du déconfinement progressif aura lieu le 19 mai. Le point sur ce qui change dès mercredi.

La fin programmée du couvre-feu

Cette mesure phare du confinement sera assouplie dès mercredi. S’il fallait, sauf motifs impérieux, être rentré chez soi avant 19 h jusqu’à présent, l’heure fatidique est repoussée à 21 h. Ce couvre-feu sera encore décalé à 23 h le 9 juin et, si les conditions sanitaires le permettent, sera de l’histoire ancienne le 30 juin.

En terrasse dès mercredi

Mercredi, les restaurants, les bars et les cafés peuvent rouvrir des terrasses. Mais avec seulement 50 % de leur capacité même si des exceptions sont prévues pour les établissements ayant moins de 10 tables en extérieur. Les tablées seront de six personnes au maximum et il sera rigoureusement interdit de consommer debout.

A partir du 9 juin, les salles intérieures de ces mêmes cafés, bars et restaurants pourront rouvrir toujours avec la limite de six personnes par table. Les terrasses pourront elles tourner à 100 % de leur capacité. Il faudra toutefois attendre le 30 juin, si la situation sanitaire est favorable, pour en finir avec les jauges.

Tous les commerces autorisés à rouvrir

Mercredi, tous les commerces fermés jusqu’à présent pourront rouvrir. Avec une contrainte : au moins 8 m² par client. Cette mesure sera ensuite assouplie le 9 juin en passant à 4 m² puis en principe supprimée le 30 juin toujours si la situation sanitaire le permet.

Cinémas, théâtres, musées, salles de spectacle prêts à retrouver le public

Ce pan capital de la vie culturelle va progressivement aussi retrouver une vie normale.

Dès mercredi, les cinémas mais aussi les salles de spectacle et les chapiteaux pourront accueillir jusqu’à 800 personnes par salle, en respectant toutefois une jauge à 35 % au maximum. Dans les musées, une limite de 8 m² par visiteur est instaurée. Le 9 juin, la jauge passera à 65 % et jusqu’à 5.000 personnes par salle. Le pass sanitaire sera obligatoire au-delà de 1.000 personnes. La limite par visiteur dans les musées sera assouplie à 4 m².

Enfin, le 19 juin marquera la fin des jauges dans les lieux recevant du public. Le pass sanitaire sera toujours nécessaire pour les événements en extérieur et à l’intérieur de plus de 1.000 personnes.

A Pont-Audemer, un grand jour pour le 7ème art

A Pont-Audemer, le Covid n’a pas freiné plus que ça la construction du nouveau complexe cinématographique. Il est aujourd’hui terminé et fin prêt à accueillir ses premiers spectateurs. Sa façade affiche fièrement la couleur : rose et le défi entre les conséquences de la pandémie et la concurrence d’internet de remplir ses salles toutes neuves.

Mercredi 19 mai marquera l’ouverture officielle du Ciné, le nom de ce nouveau multiplexe de six salles géré par la société Noé Cinémas. Il sera en capacité d’accueillir quelque 120 000 spectateurs par an. Ce projet, d’environ 6 millions d’euros, a bénéficié de subventions de l’Etat, de la Région, du Département et du Centre national de la cinématographie.

A l’affiche à Pont-Audemer pour l’ouverture du Ciné, rue des Temps Modernes

L’aventure vous tend les bras à Harcourt

Un bol d’air dans l’arboretum ? Une visite du château sur les traces de sa passionnante histoire ? Des animations en famille ou entre amis ?

Tout redevient presque possible au domaine d’Harcourt à partir de mercredi. L’offre est variée et les possibilités très nombreuses avec un programme de printemps taillé pour tous.

Les portes sont grandes ouvertes à Gisacum

Vu du site de Gisacum, ciel bleue

A partir du 19 mai, le site de Gisacum vous ouvre pleinement ses portes, pour des découvertes riches et variées !

Vous pourrez redécouvrir le centre d’interprétation archéologique, ses maquettes et objets découverts en fouille, dans le respect des distanciations sociales. Le nombre de visiteurs est donc réduit mais la réservation n’est pas nécessaire.

Pour agrémenter votre sortie d’une balade à l’extérieur, les choix sont nombreux :

  • Carnet de jeux en famille à réaliser dans les thermes gallo-romains, au cœur du jardin archéologique (gratuit – à partir de 5 ans)
  • Parcours enquête à suivre dans tout le village pour résoudre une énigme (2,00€ – prévoir 2h30 à 3h)
  • Un parcours numérique labellisé « Fête de la Nature » à télécharger gratuitement via l’application Explorama
  • Une visite guidée en petit comité, le dimanche après-midi.

Une escapade à Giverny en passant par le musée des impressionnismes

« Côté jardin. De Monet à Bonnard » au Musée des impressionnismes

Pour sa réouverture, le musée des impressionnismes Giverny vous invite à une promenade dans les jardins impressionnistes et nabis. Peintures, dessins, estampes, photographies…

L’exposition « Côté jardin. De Monet à Bonnard » présente une centaine d’œuvres. Un événement à ne pas manquer et à compléter par une déambulation dans le jardin du musée, pour une évasion totale, entre culture et nature. En ce moment c’est idéal !

Retour à la normale en petites foulées pour le sport

A partir de mercredi, la jauge pour les activités sportives de plein air et sans contact, passera à dix personnes. Les piscines couvertes rouvriront pour les mineurs. Les compétitions amateures, en plein air et sans contact seront autorisées dans la limite de 50 personnes.

Le 9 juin, les salles de sport pourront rouvrir pour les adultes. La jauge passera à 25 personnes pour les activités sportives de plein air. Les spots de contact en plein air seront autorisés. Les piscines couvertes pourront accueillir des adultes dans la limite de 50 % de leur capacité. Jusqu’à 500 pratiquants amateurs seront autorisés en compétitions sportives de plein air.

A partir du 30 juin, les compétitions de plein air pourront accueillir jusqu’à 2.500 pratiquants amateurs, avec le pass sanitaire au-delà de 1.000 personnes.

Mariages, enterrements et lieux de culte

A partir de mercredi, une limite d’un emplacement sur trois, en quinconce entre chaque rangée, sera instaurée dans les lieux de culte et pour les mariages. La limite est augmentée à 50 personnes pour les cérémonies funéraires.

Le 9 juin : la limite passera à un emplacement sur deux pour les lieux de culte et mariages. Elle sera portée à 75 personnes pour les cérémonies funéraires.

Le 30 juin, il en sera fini des jauges dans les lieux recevant du public, si la situation sanitaire locale le permet.

Protocole strict pour les festivals

Pour ceux qui n’ont pas purement et simplement renoncer, la ronde des festivals pourra reprendre à partir du 19 mai, en plein air, avec une jauge de 35 % et jusqu’à 1000 personnes mais assises.

 

Le 9 juin, la jauge toujours en plein air et assis passera à 65%, jusqu’à 5000 personnes. Le pass sanitaire sera nécessaire au-delà de 1000 personnes. Rock in Chair à Évreux, du 24 au 27 juin, entre dans cette fenêtre sanitaire.

 

Enfin, le 30 juin, fin de la jauge pour les festivals en plein air mais entrée en vigueur de la limite de 4 m² par festivalier. Le pass sanitaire sera toujours obligatoire au-delà de 1000 personnes.

Pas de grand soir pour les discothèques

Les acteurs de la nuit devront eux encore attendre. Aucune date de réouverture n’a, pour l’heure, été annoncée.

La météo ne joue pas le jeu

Bémol de taille dans cette éclaircie des restrictions sanitaires : la météo.

En Normandie, mais pas que, les prochains jours ne seront pas vraiment dignes d’un joli mois de mai. Averses, et températures en berne vont sans doute freiner les envies de terrasse par exemple.

Elles vont peut-être en revanche booster les envies de salles obscures ou de théâtre. A chacun de faire son choix !

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.