Partager la page

Actualités > Addictions des seniors : quand le théâtre s’en mêle

Actualité précédente

Addictions des seniors : quand le théâtre s’en mêle

Actualité précédente

Santé Société Social

En-tête page
Partager la page

Il n’y a souvent qu’un pas entre les péchés mignons, les petits plaisirs qui font du bien, et la dépendance qui fait souvent du mal. Rendez-vous au Neubourg le 18 novembre.

Le petit verre de vin à midi, la petite pilule qui guérit tout, les jeux télévisés ou le turf auxquels on devient accro… Ce ne sont là que quelques « péchés mignons » régulièrement rencontrés chez les personnes âgées. Alors comment faire pour aider les seniors qui sont devenus dépendants à se détacher de l’objet de leur addiction ?

C’est tout l’enjeu de cette pièce de théâtre, écrite à la demande de caisses de retraite,  et qui est construite comme un débat-théâtral. Les comédiens de la compagnie « Entrée de jeu » posent la question à travers un débat et des professionnels tentent de trouver des solutions.

La pièce sera jouée au Neubourg dans le cadre de la conférence des financeurs, de la prévention, de la perte d’autonomie des personnes âgées de l’Eure. L’entrée est gratuite.

Après la représentation, un temps de convivialité sera proposé avec des stands pour échanger ainsi que des propositions d’inscription à des ateliers de prévention : équilibre, sommeil, sophrologie, nutrition.

 

Infos pratiques

Péchés mignons par la Compagnie « ENTRÉE DE JEU »

Lundi 18 novembre – 14h à la salle du Haut-Phare au Neubourg, rue Roger Meulin.

Entrée libre

Renseignement et inscriptions : CLIC Sud – tél : 02.32.31.97.00

Quelques thèmes abordés

1. De l’eau dans son vin
Jacques saisit chaque occasion pour déguster un petit verre de vin malgré les recommandations de son médecin. Comment le convaincre de tempérer sa consommation ?

2. Planche de salut
Le sport aide Solange à se sentir jeune et bien dans sa peau. Elle enchaîne les cours de gym, aquagym, stretching, danse… Mais à force d’excès, elle souffre d’un genou. Comment l’aider à ralentir et à prendre soin d’elle autrement ?

3. Il ne freinera donc jamais ?
François est hyperactif et très gros fumeur. Il a toujours un programme bien chargé, au détriment de sa vie de famille et de sa santé. Comment peut-il freiner sa consommation de tabac et diminuer son volume d’activités, et consacrer plus de temps à sa famille ?

4. Un médicament peut en cacher un autre
Au moindre signal de son corps, Denise trouve toujours un remède dans sa boite à pharmacie. Elle crée ses propres traitements, en se souvenant vaguement de leurs précédentes prescriptions. Comment l’aider à se modérer et la persuader de s’en remettre à l’avis de son médecin pour se soigner ?

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser