Partager la page

Actualités > Entretien des églises : l’effort sans précédent du Département

Actualité précédente

Entretien des églises : l’effort sans précédent du Département

Actualité précédente

Patrimoine

Illustration de l'actualité
Partager la page

Le Département n’a pas attendu la catastrophe pour se pencher sur la sauvegarde du patrimoine et des églises en particulier. Depuis 2016, il agit et finance d’importants travaux.

L’incendie dramatique de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a suscité une énorme émotion. Mais il a aussi, très vite, donné lieu à des questions autour de l’état et de l’entretien des lieux de culte et en premier lieu des églises dont le nombre est considérable. Elles sont 760 rien que dans l’Eure.

En effet, sur le papier, la séparation de l’Église et de l’État a eu lieu en 1905. La loi n’a été votée qu’en 1926. Depuis la charge de l’entretien des églises n’a pas toujours été jugée comme essentielle. Du coup, les édifices se dégradent lentement alors que le coût de restauration grimpe en flèche. C’est la spirale infernale.

Il faut alors souvent que des pierres tombent, qu’une tempête emporte une partie d’une vieille toiture pour que la prise de conscience se fasse. Les communes se retrouvent alors parfois face à des montants de travaux considérables, très difficiles à absorber notamment dans les communes les plus rurales.

Depuis 2016, plus de 8 M€ de travaux engagés

En 2016, en constatant cette difficulté des communes de l’Eure, le Département a lancé le dispositif « Mon village mon amour ».

Ce nouveau dispositif mêlant subventions départementales, financements participatifs et fonds incitatif de l’État est un véritable plan d’urgence pour sauver le patrimoine. Les communes l’ont parfaitement compris et identifié.

Ainsi, depuis le lancement du dispositif départemental, 116 communes en ont bénéficié pour la mise en œuvre de 160 projets, allant de la restauration d’un tableau en passant par la mise aux normes des installations électriques, la réfection d’une toiture, la pose d’un paratonnerre, la reprise de maçonnerie ou encore la consolidation d’éléments de charpente pour des montants de quelques milliers d’euros pour les projets les plus modestes à près de 700 000 € pour le plus important.

Le tout a donné lieu pour le Département au versement de plus de 2,5 millions d’euros de subventions qui au final ont généré pas loin de 8,8 millions d’euros de travaux depuis 2016. Toutes les églises de l’Eure ne sont pas encore à l’abri. Mais le plan de sauvegarde est enclenché et les engagements sont tenus.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.