Actualités > Job27 : près de 300 bénéficiaires du RSA retrouvent un emploi en un an

Actualité précédente

Job27 : près de 300 bénéficiaires du RSA retrouvent un emploi en un an

Actualité précédente
10 juin 2020

Social

Illustration de l'actualité
Partager la page

Après un an d’activité, Job27 affiche des résultats prometteurs. Sur les 610 bénéficiaires du RSA accompagnés, 272 ont signé un CDI, un CDD de plus de 6 mois ou sont entrés en formation.

Ils sont près de 300 à avoir retrouvé le chemin de l’emploi dans l’Eure grâce au groupement d’intérêt public (GIP) Job27 lancé il y a un peu plus d’un an. La majorité d’entre eux, 235, ont signé soit des CDD de plus de 6 mois, soit des CDI. Les autres sont en formation.

Ces chiffres encourageants et prometteurs ont été dévoilés lundi 8 juin 2020 dans les locaux ébroïciens du GIP. Ils démontrent l’efficacité de l’action départementale visant à garantir le juste droit.

Sur le principe du juste droit

Le juste droit est un principe simple. Il consiste à aider les personnes qui en ont besoin avec le versement d’aides sociales. Et, au contraire, sanctionner les tricheurs, repérés grâce à des contrôles.

Il y a quatre ans, lors de la mise en place de la cellule de contrôle des allocataires du RSA, le Département avait essuyé des critiques. Depuis, les résultats montrent que des abus existaient bel et bien. « Une trentaine d’allocataires du RSA disposaient, par exemple, d’une épargne supérieure à 100 000 € », précise Pascal Lehongre, le président du Département.

RSA et contrôles : les chiffres clés

2.7 M€ : le total des sommes générées par les non-dépenses et indus, à fin 2019.

Fin 2019, l’Eure comptait 13 034 bénéficiaires du RSA.

Le RSA représente 80.5 M€ dans le budget du Département.

En quatre ans, 16 000 bénéficiaires ont fait l’objet d’un contrôle sur pièce.

2 209 ont fait l’objet d’une suspension d’allocation. Soit une non dépense de 2.3 M€ et un taux de sanction de 14.6 %.

Fin 2019, 182 contrôles à domicile ont été réalisés. Une situation sur deux n’était pas conforme (fausse adresse, ressources non déclarées). Depuis 2016, 356 contrôles à domicile ont été faits, générant un indu de RSA de plus de 400 000 euros.

127 plaintes ont été déposées au Parquet et 90 % ont abouti à des condamnations pour un montant de 1,7 M€.

Un dispositif de réinsertion financé grâce aux contrôles

C’est précisément grâce à la mise en place des contrôles et aux dépenses non-effectuées que Job27 a pu être créé, en février 2019.

Son objectif est double. Il favorise d’une part le retour rapide à l’emploi des BRSA. D’autre part, il répond aux problématiques de recrutement des entreprises euroises, notamment sur les métiers en tension. « Ce n’est que justice que les fonds récupérés grâce aux contrôles profitent au retour à l’emploi des BRSA les plus défavorisés. Il s’agit d’un public spécifique peu pris en charge par les autres structures. Il doit être mieux accompagné », ajoute Pascal Lehongre.

Cette démarche inédite d’accompagnement global, alliant l’expertise des conseillers de Pôle Emploi à celle des travailleurs sociaux, a reçu le soutien de l’Etat et de l’Union européenne.

Le coup de frein de la crise sanitaire

Job27 a subi la crise de la Covid-19 de plein fouet. Le GIP a enregistré des chutes importantes d’offres d’embauche. Elles sont passées de 103 en janvier à 13 avril. Le nombre de sorties en emploi s’en ressent passant de 23 en mars et 2 en avril. Néanmoins, les salariés ont maintenu le lien avec les BRSA, en poursuivant et en renforçant l’accompagnement à distance. Nul doute que l’équipe de Job27 saura relancer la dynamique.

Job27 en quelques repères

Depuis septembre 2019 :

– 610 BRSA accompagnés ;

– Sur les 272 sorties positives, 235 sont en emploi (dont 45 % de CDD de plus de six mois ou en CDI) et 37 sont en formation.

Sur la plateforme numérique Job27 :

– 830 offres d’emploi enregistrées ;
– 1 451 BRSA inscrits.

Job27, c’est une équipe de 11 personnes dont 7 chargés de relation entreprises, 2 agents en charge de la plateforme numérique, 1 responsable administrative et financière, 1 directrice.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.