Partager la page

Actualités > Protection de l’enfance : l’Eure retenu parmi les Départements pilotes

Actualité précédente

Protection de l’enfance : l’Eure retenu parmi les Départements pilotes

Actualité précédente

Social égalité

Illustration de l'actualité
Partager la page

L’Eure fait partie des 30 Départements sélectionnés pour la première vague de contractualisation de la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.

Lundi 3 février 2020, Pascal Lehongre, président du Conseil départemental et Sébastien Lecornu, ministre en charge des Collectivités territoriales, ont reçu la visite d’Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la Protection de l’enfance.

Très engagé sur la question de la protection de l’enfance, le Département de l’Eure a mis en place de nombreux dispositifs d’accueil et de suivi. Ces dispositifs intéressent le Ministre.

Les trois élus ont, dans un premier temps, visité le foyer de Bois Verlande à Évreux, l’unité d’accueil d’urgence pour les adolescents. Un temps d’échange avec le personnel a suivi. D’une même voix, les élus ont notamment acté le renforcement des contrôles, au sein de tous les établissements des services de l’aide sociale qui accueillent des enfants.

De nouveaux financements de l’État

Cette signature intervient dans le cadre du lancement de la Stratégie nationale de la prévention et de protection de l’enfance. Elle a été initiée en octobre dernier afin de sortir l’enfance de l’angle mort des politiques publiques. L’objectif est que les jeunes placés aient droit aux mêmes chances que les autres.

L’Eure fait ainsi partie des 30 Départements qui ont été retenus pour signer une première vague de contrat avec l’État. En tout, 80 millions d’euros vont être alloués par l’État aux collectivités sélectionnées. Il est attendu d’elles un co-financement adapté pour chaque projet déployé dans cadre de la contractualisation.

Le reportage de France 3 Normandie

« Engagement fort et constant de l’Eure »

« Le Département de l’Eure a su évoluer et adapte désormais ses modes d’accueil en fonction des profils des enfants, qui sont de plus en plus nombreux à nous être confiés (Ndlr : 2199 enfants contre 1845 en 2015). C’est un vrai « changement de logiciel » pour les services de l’enfance et cet engagement avec l’État va permettre de poursuivre dans cette voie et, ainsi, d’améliorer la prise en charge des enfants« , souligne Pascal Lehongre, président du Département.

Le sécrétaire d'Etat, Adrien Taquet a signé dans l'Eure le protocole de contractualisation de la Stratégie nationale de prévention et de protection de l’enfance.

Adrien Taquet, quant à lui, salue « l’engagement fort et constant de l’Eure pour la protection de l’enfance. L’accompagnement de ces enfants est une mission complexe, qui nécessite la mobilisation de tous. » Il rappelle le triple rôle de l’État : rôle de pilotage de la politique de l’enfance, rôle de contrôle de la qualité des dispositifs et rôle de partenariat avec les Conseils départementaux.

Cette entente optimale entre l’État et le Département, Sébastien Lecornu ne manque pas de la rappeler. « Tout le monde veut bien faire car la protection de l’enfance est une tâche noble. »

30 Départements retenus

Sur les 62 candidatures reçues, la liste des 30 Départements sélectionnés a été constituée selon les critères suivants :

  1. une analyse précise des besoins des enfants et des familles ;
  2. une ambition d’amorcer ou d’accélérer le virage de la prévention en protection de l’enfance ;
  3. une démarche volontariste pour améliorer les conditions de prise en charge des enfants ;
  4. une volonté d’investir et d’innover dans des départements qui font face à une démographie en hausse par exemple ;
  5. la recherche d’un équilibre géographique entre les territoires urbains et ruraux.

Les actions déjà engagées par le Département de l’Eure

  • Suivi gratuit de la Protection maternelle et infantile (PMI) auprès des familles.
  • Favoriser les mesures à domicile plutôt que des mesures de placement.
  • Création de 220 places pour l’accueil en semi-autonomie, dans le cadre de la prévention contre les sorties sèches de l’ASE.
  • La pouponnière du Foyer de l’enfance accueille des enfants dans d’urgence, en vue d’une solution pérenne dans une famille d’accueil.
  • Contrôle renforcé : ces deux dernières années, le Département a procédé à quatre retraits et non-renouvellements d’agrément pour des assistants familiaux. Suite à des enquêtes administratives, deux structures d’accueil collectif ont aussi été fermées.

La Protection de l'enfance en chiffres dans l'Eure

Combien d’enfants sont pris en charge par l’Aide sociale à l’enfance (ASE) ?

En janvier 2020, 2 199 enfants (mineurs et jeunes majeurs) sont confiés à l’ASE. Ce chiffre est en progression : en 2015, le nombre d’enfants placés était de 1 845.

Dans quelles structures existantes ?

453 assistants familiaux travaillent pour le Département. Ces familles accueillent plus de 60 % des enfants placés.

6 Mecs (Maisons d’enfants à caractère social), pour un total de 304 places.

15 Lieux de vie et d’accueil (LVA), pour un total de 115 places.

Un Foyer de vie et de l’enfance, réparti sur plusieurs sites. L’effectif total est de 120 places.

Pour quel budget ?

En 2019, le budget de l’ASE était de 69.4 millions d’euros.

Quelle prise en charge pour les jeunes majeurs ?

Le Département propose des contrats jeunes majeurs pour 61 % des jeunes qui atteignent leurs 18 ans dans l’année.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.