Partager la page

Actualités > Salon de l’agriculture : « Le Département a osé… »

Actualité précédente

Salon de l’agriculture : « Le Département a osé… »

Actualité précédente

Agriculture Aides

Illustration de l'actualité
Partager la page

« Le Département a osé afficher son amour pour l’agriculture. C’est une reconnaissance pour les agriculteurs de l’Eure et pour tous ceux qui exposent ici de magnifiques produits. »

Le président de la Chambre d’agriculture de l’Eure, Gilles Lievens, affichait un large sourire, vendredi au Salon de l’agriculture. « En affichant son amour pour les agriculteurs eurois, le Département tisse des liens très fort avec la population rurale. C’est une reconnaissance dont nous sommes fiers. Grâce au Département, 26 producteurs peuvent exposer leurs magnifiques produits sur le stand. Cette vitrine nationale est une chance pour la profession. »

La Saint-Valentin de l’agriculture !

 » Les élus du Département s’investissent pour défendre leurs agriculteurs », rappelait Pascal Lehongre, président du Département.

« A travers les aides aux petits investissements, les aides exceptionnelles débloquées pour le plan sécheresse, la mise en place d’une plateforme de circuits courts,  nous les soutenons.  »

De leur côté, les agriculteurs s’investissent chaque jour pour rendre l’agriculture plus vertueuse, plus saine. « L’agriculture, c’est le grenier du monde. Sans vous, comment pourrait-on vivre ? Néanmoins, nous devons faire un effort de communication pour faire reconnaitre les valeurs de notre terroir et les efforts continus de nos agriculteurs », concluait le président du Département.

À son tour, le nouveau préfet de l’Eure, Jérôme Filippini, se disait enchanté par la diversité des produits eurois : « Je suis curieux et gourmand et je découvre la grande variété des produits fabriqués dans ce département. Le Salon de l’agriculture, c’est un peu la Saint-Valentin de l’agriculture. Mais un peu à l’image de cette fête, il faudrait aimer l’agriculture au-delà du Salon… »

Le Département aide ses agriculteurs

Pluie de médailles pour les Eurois

143 producteurs normands ont participé, avec plus de 474 produits, au Concours Général Agricole, tremplin unique pour montrer l’excellence des produits de la région.

Les Normands étaient présents dans les catégories suivantes : bières, charcuteries, cidres et poirés, confitures, volailles, eaux-de-vie, huitres, jus de fruits, miels, pommeau de Normandie, produits de palmipèdes gras, produits laitiers, safran.

LEure s’est distinguée avec  2 médailles d’Or, 13 d’Argent et 6 médailles de  Bronze.

Retrouvez tous les résultats du concours sur le site des chambres d’agriculture

La Ferme des Peupliers encore et toujours

Pour la famille Chedru, le Salon de  l’agriculture 2020 a encore été synonyme de médailles. « Ça fait 11 ans qu’on vient mais c’est toujours avec la même fierté que nous recevons ces médailles. Il faut apporter l’excellence au cœur de la production. C’est le travail d’une équipe car pour avancer, il faut être bien entouré. Nous voulons remercier particulièrement le Département qui nous accompagne chaque année sur le plus beau stand du Salon. »

Michel Galmel et son cidre

À la ferme des Ruelles, à Tilly, près de Vernon, le SIA 2020 aura été particulièrement fructueux : « Cette médaille est très importante pour la valorisation de notre terroir, de notre produit. Aujourd’hui, il nous reste un gros travail à faire pour nous rapprocher de nos clients. Nous sommes partis dans une démarche de développement durable. Nous faisons une agriculture de conservation pour remettre la nature au centre de nos préoccupations. Reste à installer cette démarche dans le temps. »

Adrien Labrouche et ses volailles

Le producteur de « volailles prêtes à cuire » de Verneuil-sur-Avre a reçu une médaille d’or pour ses poulets fermiers label rouge blanc. Leurs abattoirs sont situés à Verneuil.  « Je suis très fier de cette médaille. C’est une médaille de plus mais c’est chaque fois un grand honneur. Ce résultat, c’est le travail de toute une équipe. J’en profite pour les saluer ici. Avec mon fils, c’est la 4e génération qui arrive dans le métier. »

Emmanuel Mary et ses moutons

Conseiller bovins à la Chambre d’agriculture et éleveur de moutons, Emmanuel Mary a l’habitude des médailles : « J’ai eu la chance d’avoir de bons animaux que j’ai su mettre en valeur. Le jury a notamment apprécié la qualité de la laine de mes moutons. Ils passent l’hiver à manger des « inter-cultures », c’est comme cela qu’ils sont heureux. Quoiqu’on en dise, les éleveurs sont des passionnés qui prennent soin de leurs animaux. Il ne faut pas s’attarder sur les 1 ou 2% de gens qui font mal leur métier. Ça existe dans toutes les professions… »

Le banquet eurois

Pour terminer en beauté cette journée, et selon une tradition gauloise bien ancrée, les responsables agricoles, des élus du Département et des agriculteurs eurois étaient invités à festoyer autour d’un banquet. Le repas a été préparé de main de maître par l’étoile montante de la gastronomie, David Gallienne, accompagné d’une partie de sa brigade et d’élèves du centre de formation de Val-de-Reuil. Le chef étoilé du restaurant « Le jardin des plumes » à Giverny, candidat à l’émission Top chef,  a réussi à relever le défi improbable de dresser une table gastronomique (avec des produits 100% eurois) au milieu de la cohue du Salon. Un défi salué par les convives parmi lesquels pas moins de trois ministres en exercices, Sébastien Lecornu bien sûr, mais aussi Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et Julien de Normandie, ministre de la Ville et du Logement.

Un banquet qui fera oublier les craintes du coronavirus qui a contraint les organisateurs à fermer le salon samedi soir, une journée avant la date officielle.

Retrouvez les photos du SIA 2020

Sébastien Lecornu, Ministre des Collectivités territoriales, Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, avec l'étoile montante de la gastronomie, David Gallienne.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.