Partager la page

Actualités > We love rock’n’roll : touché mais pas coulé

Actualité précédente

We love rock’n’roll : touché mais pas coulé

Actualité précédente

Société Innovation Culture

Illustration de l'actualité
Partager la page

La technique a failli avoir raison du concert dingue imaginé par l’équipe du Tangram à Évreux dimanche. C’était sans compter sur l’enthousiasme des participants et du public.

D’accord, le record du monde visé par les organisateurs n’est pas battu. Mais ils étaient quand même 911 musiciens et chanteurs très exactement sur le pré du Bel-Ébat à Évreux dimanche.

D’accord encore, la technique a failli, au plus mauvais moment occasionnant pas loin de deux heures de retard sur le programme initialement prévu et même la crainte de ne rien entendre du tout.

Mais finalement quel moment inoubliable quand même sur le pré du Bel-Ébat à Évreux dimanche à Évreux.

« De mémoire d’Ébroïcien, je n’ai jamais autant de monde ici », s’enthousiasme Jean-Pierre Pavon, l’adjoint à la culture de la mairie d’Évreux. C’était juste avant que les problèmes techniques s’en mêlent.

Alors que le parrain de ce concert hors normes, Olivier Delacroix allait donner le la à ce grand moment, la douche froide est venue des consoles censées reprendre le son des batteurs, des bassistes, des guitaristes et surtout des chanteurs devenus aphones. Les quelques minutes annoncées pour régler le problème se sont transformées en presque deux heures d’attente dans une ambiance toutefois bonne enfant et bienveillante.

Le film d’un dimanche rock’n’roll sur pré du Bel-Ébat à Évreux

Une nouvelle tentative en 2020 ?

« Ce serait vraiment dommage que tout s’arrête maintenant. Après tous ces efforts », témoigne la maman d’une jeune guitariste de Breteuil-sur-Iton. Les efforts ce sont les répétitions depuis le mois de septembre, d’abord en petit comité puis en groupes plus constitués autour de huit classiques du rock choisis par les organisateurs pour ce concert XXL.

C’est aussi l’arrivée matinale dimanche à Évreux pour s’installer sur le Bel-Ébat sous un soleil déjà ardant. Et à l’heure des premières répétitions le sentiment que le moment sera magique.

 

Il l’a été en dépit de ce couac technique majeur et de la déception de ne pas avoir atteint la barre symbolique des 1000 musiciens en chœur. Mais si ce n’était que partie remise ? « Bravo Évreux, vous êtes super. On se donne rendez-vous l’année prochaine. Et on sera 2000 ! », lâche Olivier Delacroix après l’ultime rappel. Et pourquoi pas ?
-> Les plus belles images de la journée sont à retrouver ici

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.