Partager la page

L’Eure sur grand écran

En-tête page
Partager la page

L’Eure est une terre de cinéma. De l’écriture à la diffusion en salles, l’Eure bénéficie du talent de multiples professionnels reconnus. C’est une spécificité que le Département soutient et développe aujourd’hui en mettant le cinéma parmi les cinq priorités de sa nouvelle politique culturelle.

Jules et Jim et Les 400 coups de François Truffaut, Le Colonel Chabert d’Yves Angelo, Le Train de John Frankenheimer et Bernard Farrel, Madame Bovary de Claude Chabrol, Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau, des films d’exception, certains mythiques, ont été tournés dans l’Eure !

Montand et Simone Signoret, Marcel et Jacqueline Pagnol, des artistes stars et populaires, ont tourné, vécu, sont nés dans l’Eure. Et pour beaucoup, ont séjourné au Moulin d’Andé.

Le Moulin d’Andé, là où tout commence…

Le Moulin d’Andé est sans doute l’un des lieux les plus connus des professionnels en France. Son envergure est nationale. Il héberge le Centre de Création et d’Écriture Cinématographique – CECI – qui accueille résidences, rencontres professionnelles et formations. Cet équipement culturel et artistique propose une programmation annuelle qui s’étend au spectacle vivant.

Un concours de scénarios de courts métrages à vocation nationale et plus

C’est avec la participation avisée du CECI que le Département organise chaque année depuis vingt ans le concours national de scénarios de courts métrages dont le succès est aujourd’hui national voire international.

Chaque édition voit plusieurs centaines de propositions arriver sur la table d’un jury composé de professionnels du monde du cinéma. A l’issue d’une première sélection, six lauréats sont retenus pour bénéficier d’un atelier de réécriture au Moulin d’Andé-Centre des Écritures Cinématographiques, pendant cinq jours sous la direction d’un scénariste confirmé.

Puis un second jury de professionnels, sélectionné par le CÉCI, attribue le premier prix doté de 5000 € pour l’auteur et de 25000 € pour la production du court-métrage, et un second prix d’un montant de 2000 € alloué à l’auteur.

L’appel à candidature de ce concours est lancé généralement en janvier.

Dans l’Eure, ça tourne

Films ou téléfilms, les tournages sont fréquents dans l’Eure. Le Département, en partenariat avec Normandie Image, ambitionne de développer l’accueil de nouveaux tournages. C’est une occasion de valoriser des paysages naturels somptueux, des lieux insolites, des sites majeurs et aussi des savoir-faire professionnels incontestables.

Sous la marque L’Eure fait son cinéma des propositions multiples

Les festivals et les rencontres autour du cinéma ne manquent pas dans l’Eure. Festival européen du film d’éducation organisé par les CEMEA à Évreux, Semaine du cinéma africain
à Bernay, Mois du film documentaire, Festival du cinéma d’animation au Neubourg et prochainement la Quinzaine du court métrage favorisent la découverte et la convivialité autour d’un cinéma parfois méconnu.

Soutenir et rénover les salles

Le Département peut, dans certaines conditions, mobiliser son budget d’aide à l’investissement local pour les projets de construction ou de réhabilitation des cinémas, de manière coordonnée avec l’État, par le biais des financements croisés. Ces actions s’exercent dans le cadre de la contractualisation avec les intercommunalités.

Diversifier les publics et éduquer à l’image

À l’heure où la vidéo se généralise et peut devenir virale, à l’heure des fake-news et des photomontages, l’éducation à l’image est un enjeu majeur. En ce sens, le Département est attentif aux propositions de ses partenaires, notamment en direction des collégiens. Son attention sera d’autant plus grande que les propositions seront articulées à d’autres dispositifs ou axes soutenus.

Quelques chiffres

Dans l’Eure :

  • 11 cinémas
  • 34 écrans
  • 7 établissements Art et Essai
  • 38 000 séances
  • 500 réalisateurs & 700 techniciens référencés
Partager la page