Partager la page

Actualités > Pour mieux vivre ensemble à la campagne

Actualité précédente

Pour mieux vivre ensemble à la campagne

Actualité précédente

Agriculture Environnement

Illustration de l'actualité
Partager la page

La charte de bon voisinage met noir sur blanc les droits et les devoirs des agriculteurs, exploitants forestiers, élus et particuliers dans la campagne euroise.

« La campagne c’est un cadre de vie pour les uns. Mais c’est aussi un lieu de travail pour les autres », souligne Pascal Lehongre jeudi 5 mars 2020 dans les locaux de la Chambre d’agriculture à Évreux. Après dix jours intenses au Salon de l’agriculture, le Département poursuit ses engagements en faveur du monde agricole.

A l’occasion de la signature de la « charte de bon voisinage à la campagne », le président du Département a pu rappeler quelques règles élémentaires du bien vivre ensemble. En lui donnant un accent particulier en milieu rural.

Dialogue, écoute et respect

« Cette charte est issue de plusieurs mois de travail. Elle recense les engagements des agriculteurs, des exploitants forestiers, des élus et des particuliers pour bien vivre à la campagne », résument Pascal Lehongre et Gilles Lievens, le président de la Chambre d’agriculture de l’Eure. « Elle doit permettre, si ce n’est de régler, au moins de prévenir et de désamorcer, certains problèmes de voisinage », poursuit Pascal Lehongre.

Le fondement de cette charte passe par des notions de dialogue, d’écoute et de respect. Ainsi, elle n’a pas vocation à réglementer la vie et le travail à la campagne. En revanche, elle recense un certain nombre de bonnes pratiques, pour les uns comme pour les autres, capables d’éviter les malentendus qui s’enveniment, les fake-news et, in fine, les conflits.

Des engagements des uns et des autres

Elle comprend une partie liée aux engagements des agriculteurs. Ces engagements vont de l’utilisation au strict nécessaire des produits phytosanitaires en passant par le nettoyage des chaussées si besoin. La charte les encourage également à aller vers leurs voisins pour leur expliquer leur(s) activités et leurs contraintes.

Les élus sont invités à trouver, si possible, un dénouement amiable aux conflits de voisinage. Ils doivent également établir des règles de concertation préalable pour les nouveaux projets communaux ou intercommunaux. Enfin, ils peuvent proposer un référent agriculture dans leur commune pour faciliter le dialogue.

signature de la charte de bon voisinage à la chambre d'agriculture de l'Eure en présence des présidents du Département et de la chambre d'agriculture
La charte de bon voisinage a été signée dans les locaux de la chambre d'agriculture de l'Eure

Encourager l’échange

Quant aux particuliers, ils sont d’abord invités à s’installer en milieu rural en toute connaissance de cause. La ruralité et la campagne sont pleines d’atouts. Mais elles sont aussi accompagnées de quelques contraintes. Elles commencent par le respect de la propriété privée, même si elle n’est pas clôturée. Elles se prolongent par la protection de l’environnement et surtout par le dialogue. La compréhension réciproque se construit dans l’échange. A la ville comme à la campagne d’ailleurs.

Cette charte sera prochainement diffusée à une très large échelle. Elle sera disponible dans toutes les communes rurales. Elle sera également accessible pour le grand public sur le site de la Chambre d’agriculture de l’Eure.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.