Partager la page

Actualités > Covid-19 : le préfet prolonge les mesures jusqu’au 16 février

Actualité précédente

Covid-19 : le préfet prolonge les mesures jusqu’au 16 février

Actualité précédente
20 janvier 2021

Sécurité Société

Illustration de l'actualité
Partager la page

Face à la nouvelle accélération du nombre de patients testés positifs dans le département de l’Eure, le préfet a décidé de prolonger certaines mesures jusqu’au mardi 16 février inclus.

Le département abrite encore des clusters (foyers épidémiques), où la circulation du virus est active. En effet, le 18 janvier dernier, le seuil d’alerte était atteint avec un taux de positivité des tests PCR de 5.5%.

Mesures prolongées et couvre-feu

Pour poursuivre la lutte contre la propagation du virus et dans le cadre de l’application du couvre-feu (de 18 h à 6 h du matin), voici les mesures que le préfet de l’Eure a décidé de prolonger :

  • la distanciation sociale d’au moins un mètre entre deux personnes doit être observée en tout lieu, en toute circonstance ; et en particulier lors des rassemblements, réunions, activités, accueil et déplacement et dans les moyens de transports qui ne sont pas interdits ;
  • le port du masque reste obligatoire pour tous les Eurois à partir de 11 ans dans toutes les communes du département. (Il existe quelques exceptions : personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical ou personnes pratiquant une activité physique ou encore conducteurs de motos, quads…) ;
  • les rassemblements festifs, et notamment ceux à caractère musical, sont toujours interdits en tous lieux du département. Le transport de matériel pouvant servir à l’organisation de manifestations festives est également interdit ;
  • la capacité d’accueil des gîtes de l’Eure est limitée à 6 personnes majeures ;
  • la livraison de boissons alcoolisées est interdite dans le département pendant le couvre-feu, de 18 h à 6h du matin.

Non-respect des mesures : qu’est-ce qu’on risque ?

En cas de non-respect de ces mesures, vous encourez une amende de 135€
En cas de récidive dans un délai de 15 jours, l’amende peut aller jusqu’à 1500€
Si la violation est verbalisée à plus de trois reprises dans un délai d’un mois, les faits sont punis de 6 mois d’emprisonnement et de 3 750€ d’amende ainsi qu’une peine de travail d’intérêt général.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.