Partager la page

Actualités > Domaine d’Harcourt : objectif 150 000 visiteurs par an

Actualité précédente

Domaine d’Harcourt : objectif 150 000 visiteurs par an

Actualité précédente

Attractivité Loisirs Patrimoine Culture

Illustration de l'actualité
Partager la page

Le domaine d’Harcourt est un joyau qui ne demande qu’à gagner en notoriété. Propriété du Département depuis la fin des années 1990, cette pépite patrimoniale abrite un château médiéval, l’un des mieux conservés de Normandie, et un exceptionnel arboretum. « Pour l’heure, le site accueille en moyenne 35 000 visiteurs par an. »

Une fréquentation qui le hisse à la quatrième place des sites les plus visités dans l’Eure. « Notre volonté est de quintupler la fréquentation », confient Alexandre Rassaërt, vice-président du Département en charge de la Culture et Martine Saint-Laurent, Vice-présidente en charge du Patrimoine.

« Pour y parvenir, nous avons un projet ambitieux  : la rénovation du château et la création d’un parcours lumineux. »

Alexandre Rassaërt, vice-président du Département en charge de la Culture et Martine Saint-Laurent, Vice-présidente en charge du Patrimoine.

Une idée lumineuse

Cette idée de parcours lumineux est en réflexion depuis plusieurs mois au Département. C’est un projet conceptuel totalement innovant. Concrètement,  il s’agit d’un parcours nocturne immersif, lumineux et multimédia pour reconnecter petits et grands à la nature, et en l’occurrence aux cèdres séculaires et autres essences d’arbres qu’abrite l’arboretum d’Harcourt.

Néanmoins, ce projet doit encore être soumis à un appel d’offres. « Nous voulons qu’Harcourt soit sur la même lancée que ce qui se fait ailleurs en France et dans le monde », poursuit Alexandre Rassaërt. Et de préciser que si ce parcours voit le jour, il ne sera pas « invasif. Il sera réversible et établi dans le respect de l’environnement du site. »

1,5 M€ de travaux d’embellissement

Deuxième volet du programme ambitieux du Département pour le domaine d’Harcourt : des travaux de restauration et d’embellissement. Un budget d’1.5 million d’euros va être débloqué. « Nous allons mettre le château hors air et hors eau. Nous ferons également restaurer les murs d’enceinte. » Ces travaux seront financés à 45% par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles). Le début du chantier est espéré pour la fin de l’année.

 

Une destination de court séjour

Pour les élus départementaux, il est évident qu’Harcourt a une carte à jouer sur le plan touristique. L’idéal serait de faire du domaine, une destination de court séjour pour les touristes et pas seulement pour les Eurois.  « Nos ambitions pour Harcourt ne sont pas nouvelles, mais le déconfinement nous conduits à revoir les priorités. Le tourisme, et principalement le tourisme vert, en fait partie. Le site est en lien avec d’autres lieux touristiques dont l’attractivité mériterait d’être encore renforcée, comme l’abbaye du Bec-Hellouin, le château et le Potager de Beaumesnil ou encore le Champ de Bataille. »

Des projets qui devraient redonner le sourire aux professionnels du tourisme dans l’Eure et inciter les particuliers à investir.

À ce propos, Le Département multiplie les actions pour accompagner les porteurs de projets, en lien avec Eure Tourisme. Des aides sont possibles.

Une saison à Harcourt

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.