Partager la page

Actualités > Étudiants en médecine : le Département en opération séduction !

Actualité précédente

Étudiants en médecine : le Département en opération séduction !

Actualité précédente

Santé Attractivité

Illustration de l'actualité
Partager la page

Lundi 27 janvier, 17 étudiants en médecine de Rouen étaient à Évreux pour fêter le premier anniversaire de l’Accueil unique. Le Département multiplie les actions pour les séduire.

Confronté à un manque de médecins, le Département agit. Pour cela, il met tout en œuvre pour inciter les professionnels de santé à s’installer dans l’Eure. Une de ces actions phares, l’Accueil unique, vient de souffler sa première bougie.

Lundi, 17 futurs médecins – actuellement en dernière année de médecine à Rouen – ont été reçus à la CPAM de l’Eure. Accueillis par Pascal Lehongre (Président du Conseil départemental), Sébastien Lecornu (Ministre des collectivités territoriales), la CPAM et l’ARS, ils ont eu droit à une présentation de l’Accueil unique.

Ce dispositif, lancé depuis l’automne 2018, permet de simplifier les démarches des professionnels de santé tout au long de leur carrière. Ainsi, le médecin qui souhaite s’installer dans l’Eure peut, sur rendez-vous, rencontrer en un lieu unique et en une seule fois, tous les partenaires (CPAM, l’URSSAF, l’ARS, le CD27). En un an, 19 médecins ont bénéficié de ce programme.

« Vous n’aurez aucun problème à vous établir dans l’Eure »

Que de futurs médecins soient venus dans l’Eure lundi est un signe positif pour les élus. « Notre but, avec tous nos partenaires, est d’être facilitateurs. Nous voulons lever tous les obstacles administratifs ou logistiques pour que les médecins et notamment les jeunes viennent s’installer dans l’Eure », souligne Pascal Lehongre.

Pour Sébastien Lecornu, l'Eure a tout pour plaire à de futurs médecins.

« Le but de cette rencontre, au-delà de l’anniversaire, c’est de décloisonner. Nous avons besoin de votre retour d’expérience, pour voir ce qu’il vous manque » précise Sébastien Lecornu. Et le Ministre de marteler aux étudiants qui vont bientôt commencer à exercer : « L’Eure est un territoire très attractif où il y a tout type de patientèle : la ruralité agricole, la ruralité industrielle, les grandes villes. Vous n’aurez aucun problème à vous établir dans l’Eure ! »

L'accueil unique dans l'Eure, un an après

« L’Accueil unique est séduisant »

Les 17 étudiants en médecine sont quasiment unanimes : l’Accueil unique est un produit séduisant.

« On a l’impression d’avoir un outil où on n’a plus qu’à arriver en donnant notre nom pour lancer les démarches. »

Aussi, l’écrasante majorité d’entre eux souhaite intégrer une maison médicale, en libéral. « L’avantage c’est qu’on n’est pas seuls. On peut parler à des confrères. Ils peuvent nous remplacer et, souvent, il y a d’autres professionnels. »

Ce que ces jeunes médecins attendent de leur futur lieu d’installation, en plus des facilités au niveau des démarches administratives, c’est aussi une facilité de communication avec l’hôpital local. En outre, ils plaident pour des aides à l’installation.

Au niveau de l’emplacement, bon nombre de ces étudiants sont ouverts à l’idée de s’installer en campagne. A la condition qu’ils soient à proximité d’un grand axe routier.

L’avis des professionnels installés par le biais de l’Accueil unique

Selon les 18 des 19 nouveaux médecins qui ont été interrogés, les résultats sont très positifs :

 

 

100% des médecins généralistes jugent la présence des différents organismes en adéquation avec leurs attentes

 

 

89 % des médecins généralistes sont très satisfaits du service de l’accueil unique

 

 

 

58 % des médecins qui ont eu recours à ce service sont âgés de 30 à 35 ans, 21 % ont moins de 30 ans et 21 % ont plus de 35 ans

Une palette de mesures incitatives

En plus de l’Accueil unique, le Département de l’Eure a lancé, depuis 2018, toute une série de mesures à destination des médecins et des étudiants en médecine. Ces solutions innovantes ont un seul but : améliorer l’offre de soins dans l’Eure.

  • Aide financière : 200 € par mois sont proposés aux internes en médecine, pendant leur stage effectué dans l’Eure. En 2018, 82 aides ont été versées.
  • Valoriser le territoire auprès des facultés de médecine.
  • Pour les conjoints des médecins : le Département propose d’aider les conjoints des médecins qui souhaitent d’installer dans l’Eure dans leur recherche d’emploi.
  • Favoriser les Pôles de santé libéraux ambulatoires (PSLA) et les Maisons de santé pluridisciplinaires, via les contrats de territoire.
  • Développer la télémédecine.
  • Rendre accessible le dépistage du cancer du sein pour les femmes éloignées des centres de radiologie, avec un projet de mammobile (bus itinérant de dépistage du cancer du sein), avec les Départements de la Seine-Maritime, de la Manche et du Calvados.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.