Partager la page

Actualités > Immortelles fleurs des champs

Actualité précédente

Immortelles fleurs des champs

Actualité précédente

Nature Environnement

En-tête page
Partager la page

L’édition 2019 du concours « A la recherche des fleurs des champs » a battu des records de participation. Près de 200 Eurois y ont contribué. Les plus beaux clichés s’exposent à l’Hôtel du Département jusqu’au vendredi 8 novembre.

« L’Eure fut le premier département de France à se lancer dans un plan d’actions en faveur des fleurs des champs, dites messicoles. En 2017, le Département fut, là encore, précurseur en ajoutant un volet consacré aux insectes pollinisateurs dans son plan d’actions. Pour mettre en valeur cette richesse naturelle, qui a inspiré rappelons-le Claude Monet dans ses œuvres, le Département a lancé le concours « A la recherche des fleurs des champs », invitant les Eurois à immortaliser en photo les plus belles messicoles de l’Eure », rappelle Gérard Chéron, vice-président du Département en charge notamment des politiques liées à la protection des espaces naturels.

Pas moins de 400 clichés ont été reçus cette année. Vingt ont été sélectionnés pour être exposés dans le hall de l’Hôtel du Département. Enfin, concours oblige, deux ont été désignés grands gagnants de l’édition 2019.

Cathy Gilbrin, le bleuet et le bourdon

Originaire de Verneuil-d’Avre-et-d’Iton, Cathy Gilbrin est une passionnée de photo depuis 15 ans. Elle aime aussi la nature et le grand air. C’est au hasard d’une balade qu’elle a croisé ce bleuet à Chennebrun. « Au moment de prendre la photo, ce bourdon est arrivé. C’est un peu technique mais le cliché est réussi ».

William Di Russo, le coquelicot dans le lin

C’est au cours d’une promenade à vélo avec son fils à Illeville-sur-Montfort que William Di Russo a découvert ce coquelicot isolé au milieu d’un champs de lin coupé. « L’image était belle et comme j’ai toujours mon appareil photo avec moi je l’ai immortalisé pour le concours du Département ».

L’exposition est ouverte au public, du lundi au vendredi,  de 8h30 à 18h, jusqu’au vendredi 8 novembre dans le hall de l’Hôtel du Département, boulevard Chauvin à Évreux. L’entrée est libre.

Un concours aux vertus scientifiques

Si ce concours est d’abord un plaisir pour les yeux, il a également une fonction scientifique. En partenariat avec l’Observatoire National des Plantes Messicoles et avec l’accord des photographes, les coordonnées géographiques des photos sont utilisées afin de recenser et d’étudier l’évolution du développement des fleurs des champs dans l’Eure.

Ces actualités peuvent vous intéresser