Partager la page

Actualités > Journée noire sur le front des incendies dans l’Eure

Actualité précédente

Journée noire sur le front des incendies dans l’Eure

Actualité précédente

Sécurité Société

Illustration de l'actualité
Partager la page

En quelques heures, près de 1500 hectares de culture et de végétation sont partis en fumée. L’engagement sans faille des pompiers a permis d’éviter le pire.

Depuis quelques jours, l’Eure serre les dents et compte les hectares noircis par les flammes. « La situation est totalement inédite », confie Pascal Lehongre, le président du Département et aussi président du Service départemental d’incendie et de secours.

Une journée à hauts risques

Si le département a connu quelques départs de feu de récolte dès le début de la semaine, la journée de jeudi a été celle de tous les dangers. Au plus fort de la journée, 24 feux ont été recensés mobilisant près de 100 % de tous les effectifs et matériels disponibles des pompiers du Sdis de l’Eure, contraints de faire appel à des renforts extérieurs venus des départements voisins du Val-d’Oise, des départements normands du Calvados, de la Manche, de l’Orne et même des régions Bretagne et du Centre.

Aucune victime à déplorer

Engagés sur tous ces fronts brûlants, les pompiers ont eu à cœur de préserver ce qui pouvait l’être : les vies humaines bien entendu en premier lieu, les habitations et les bâtiments et les récoltes ensuite. Au final, après une lutte acharnée, aucune habitation n’a été touchée même si certains habitants ont été évacués par mesure de sécurité. Près de près de 1500 hectares de culture et de végétation sont partis en fumée.

Sept incendies situés sur les communes de Chambois, Saussaye-la-Campagne, Boncourt, Etrépagny, Saint-Etienne-l’Allier, La Couture-Boussey, Romilly-la-Puthenaye et Brionne, soit 700 hectares environ, étaient encore actifs ce vendredi matin mais sous contrôle.

Aucune victime n’est à déplorer mais 23 sapeurs-pompiers et 1 gendarme ont été légèrement blessés pendant les opérations.

« Un grand merci »

« Le travail des forces de secours et de sécurité de l’Eure et les renforts des départements voisins ont été déterminants dans cette lutte », conviennent ce vendredi matin Pascal Lehongre, le président du Sdis de l’Eure et Thierry Coudert, le préfet de l’Eure, au plus proche des opérations pendant toute la période de crise.

Ce matin encore, Pascal Lehongre avec le colonel Ducouret, le directeur du Sdis de l’Eure, était aux cotés des pompiers de l’Eure et des renforts venus parfois de loin pour témoigner de sa gratitude.

Encore du danger autour des incendies actifs

Concernant les zones de feu encore actives, les consignes de sécurité suivantes restent applicables :
• N’approchez pas des feux, ni à pied ni en voiture
• Ne vous arrêtez pas pour prendre des photos
• N’interrompez pas les sapeurs-pompiers dans leur travail
• Respectez les déviations mises en place
• Si vous habitez à proximité d’un feu, restez dans votre maison, elle est votre meilleur abri.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.