Partager la page

Actualités > Les masques du Département exempts d’une substance chimique controversée

Actualité précédente

Les masques du Département exempts d’une substance chimique controversée

Actualité précédente
22 octobre 2020

Santé Société

Illustration de l'actualité
Partager la page

Les 830 000 masques distribués par le Département aux Eurois depuis le début de la crise sanitaire ne sont pas concernés par la suspicion de toxicité qui touche certains produits distribués en France.

Plusieurs ministères et administrations viennent de demander à leurs services de suspendre l’utilisation et la diffusion de certains masques. Produits par l’entreprise Dim, ces masques ont été fabriqués après un appel lancé au printemps par le gouvernement français.

Ils auraient été traités à la zéolite d’argent ou de cuivre. Ces agents biocides sont autorisés par la réglementation européenne. Mais plusieurs études récentes soulignent leur possible toxicité pour l’homme et pour l’environnement. En application du principe de précaution, leur utilisation est donc déconseillée.

Les masques du Département ne sont pas concernés

Les plus de 830 000 masques distribués gratuitement par le Département aux Eurois, aux collégiens et aux agents de la collectivité depuis le début de la crise ne sont pas concernés par cette recommandation.

Ils ne sont pas fabriqués par l’entreprise Dim mais par la société Mitwill. Cette dernière n’utilise ni zéolite d’argent ni de cuivre dans la confection de ses produits. Vous pouvez donc continuer à les utiliser sans appréhension.

Pour rappel, le masque fait partie des gestes barrières indispensables pour limiter la propagation du virus. Sur décision du préfet de l’Eure, il est obligatoire dans un nombre grandissant de communes.

Le bon usage du masque par Santé Publique France

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.