Partager la page

Actualités > RSA : expérimenter une nouvelle voie pour inserer les plus fragiles

Actualité précédente

RSA : expérimenter une nouvelle voie pour inserer les plus fragiles

Actualité précédente
9 décembre 2020

Social Innovation Aides

Illustration de l'actualité
Partager la page

Le Département va proposer à des bénéficiaires du RSA volontaires de retisser du lien et valoriser leurs compétences à raison de 5 à 10 h par semaine dans une association ou une collectivité publique.

Quatre ans après l’instauration du juste droit, le Département continue de faire évoluer ses dispositions en direction des bénéficiaires du RSA.

Le Département va en effet mener une expérience auprès d’une centaine d’allocataires volontaires du RSA. Ils se verront proposer de donner 5 à 10 heures par semaine de leur temps au profit d’une association ou d’une collectivité publique. Le principe du dispositif a été adopté lundi 7 décembre 2020 en session plénière.

Favoriser le retour à l’emploi

Derrière cette action se dessinent deux objectifs indispensables pour le retour vers l’emploi :

  • tisser ou retisser du lien social et reprendre contact avec le monde du travail ;
  • valoriser des compétences.

Cette initiative s’adresse d’abord à ceux qui bénéficient du RSA depuis plus de 3 ans. Cela représente plus de la moitié des 13 800 allocataires dans l’Eure. Elle vient en appui d’autres dispositifs déjà mis en œuvre pour favoriser l’insertion des bénéficiaires du RSA comme Job27.

1800 allocataires de plus depuis le début de la crise

La crise sanitaire de la Covid a et aura des impacts économiques. A la fin du mois de juin dernier, soit quelques semaines après le premier confinement, l’Eure comptait 13828 bénéficiaires du RSA. Environ 1800 allocataires sont venus grossir les rangs des bénéficiaires en raison de la crise sanitaire.

Cette année, le Département prévoit un budget d’environ 86 M€ pour financer cette allocation. Il faudra sans doute le revoir à la hausse dans les prochains mois.

Autre tendance qui inquiète : plus de la moitié des bénéficiaires du RSA ont entre 25 et 40 ans, un âge où en principe, se construit une carrière professionnelle. Un phénomène d’autant plus alarmant que toujours selon les chiffres de l’Eure, 52 % des bénéficiaires sont au RSA depuis trois ans et plus.

Le RSA et la politique du "juste droit" dans l'Eure

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.