Faire une recherche
Se connecter
Actualités
Ecrivez au département
ACCEO
ACCEO
Accès rapides

Actualités > Une cure de jouvence pour l’église de Saint-Victor-de-Chrétienville

Actualité précédente

Une cure de jouvence pour l’église de Saint-Victor-de-Chrétienville

Actualité précédente
14 novembre 2022

Patrimoine Aides Attractivité

Illustration de l'actualité
Partager la page

Les habitants sont venus nombreux, samedi 12 novembre, admirer la superbe restauration des deux tableaux des autels latéraux de l’église. Restauration rendue possible notamment grâce au dispositif « Mon Village Mon Amour » mis en place par le Conseil départemental de l’Eure.

À Saint-Victor-de-Chrétienville, l’église bénéficie d’une véritable cure de jouvence. En 2018, un tableau avait déjà fait l’objet d’une rénovation. Samedi 12 novembre, le maire a organisé une inauguration pour la restauration de deux nouveaux tableaux. Il s’agit des deux œuvres surplombant les autels latéraux : l’Adoration des bergers et la Décollation de Saint-Jean-Baptiste. Deux tableaux non signés mais datés du XVIIIe siècle. Grâce au talent de Laurence Letourneur, de l’atelier BIS, les sujets, qui avaient complètement disparus avec le temps, ont retrouvé tout leur éclat.

Un joli travail d’équipe

Cette réalisation a été possible grâce au dispositif « Le Plus Grand Musée de France » . Porté par la fondation de la Sauvegarde de l’Art Français, il est mené depuis 2013 par des étudiants en histoire de l’art. « La mission des élèves consiste à identifier et choisir des œuvres à restaurer, expliquait Yvette Petit-Decroix, correspondante départementale.  Le but est de sensibiliser le grand public à cette cause. Et lever, grâce à cela, des fonds pour permettre leur restauration. »

L’église de Saint-Victor-de-Chrétienville est le premier édifice eurois à bénéficier de ce dispositif. Avec l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de l’Église de Saint-Victor et son président, Vincent Lefebvre, des financements ont pu être trouvés. Outre les généreux donateurs, nombreux, l’État et le Conseil départemental de l’Eure ont répondu présents.

illustrer-article-sur-la-restauration-de-deux-tableaux-a-saint-victor-de-chretienville
Laurence Letourneur, a restauré les deux tableaux. ici devant celui de l'Adoration des bergers

Avec le coup de pouce de Mon Village Mon Amour

« Avec 30% du coût total, soit 1 850 € d’aides, le Département de l’Eure est heureux d’avoir contribué à la restauration de ces deux tableaux, soulignait samedi Marie-Lyne Vagner, conseillère départementale.  Cette subvention s’inscrit dans le cadre du dispositif « Mon Village Mon Amour ». C’est une aide concrète qui contribue à la sauvegarde de notre patrimoine eurois. » Le maire, Georges Mézière, a remercié l’ensemble des financeurs en saluant « le joli travail d’équipe » et en appelant encore à leur générosité « vu l’ampleur des travaux qui nous attendent. »

En effet, un quatrième tableau va lui aussi passer dans des mains expertes prochainement. Parallèlement, la mairie a entrepris de gros travaux pour sauvegarder l’église. À commencer, en janvier prochain, par des travaux d’électricité et de chauffage.

Avec « Mon Village - Mon Amour », l’Eure aide la préservation du patrimoine

Le Département a adopté le 20 juin 2016, une politique d’aide en faveur de la sauvegarde du patrimoine. Grâce au dispositif « Mon Village – Mon Amour », en 6 ans, c’est plus de 6,6 millions d’euros qui ont été consacrés à la restauration et la sécurisation des édifices. Il s’agit d’objets mobiliers et patrimoine vernaculaire du département. Au total,  332 projets ont pu être concrétisés pour un montant de travaux de 41 millions d’euros.

De nouveaux enjeux pour le petit patrimoine

Fort de ce succès, le dispositif a été reconduit et enrichi lors de la Session plénière du 21 octobre 2022. Il prévoit de répondre aux nouveaux enjeux de la préservation du patrimoine. Notamment par un appui financier à la sauvegarde du petit patrimoine de proximité.

Le petit patrimoine comprend : les puits, abreuvoirs, halles, kiosques à musique, murs d’enclos paroissial, fours à pain. Mais encore les colombiers, pigeonniers, croix de cimetière, monuments aux morts et personnages illustres.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.