Partager la page

Enseignements artistiques et pratiques amateurs

En-tête page
Partager la page

Toutes les disciplines et tous les âges sont concernés dans l’Eure. Les enseignements artistiques apportent les clés pour mieux apprécier la culture, qu’il s’agisse de spectacle vivant, de musique ou d’exposition. Ils constituent une porte d’entrée privilégiée à l’offre culturelle.

On le sait, les bénéfices des enseignements artistiques sont nombreux. Ils favorisent la concentration, la mémoire, développent la rigueur et la volonté. Ils créent du lien social et apportent le plaisir de faire ensemble.

Chaque année, l’Eure apporte son soutien à quelque 37 établissements, conservatoires et écoles de musique, de danse ou de théâtre. Ils accueillent 8 000 élèves, encadrés par 400 professeurs diplômés.

Dans le cadre de sa nouvelle politique culturelle, le Département souhaite reformuler son schéma départemental pour les enseignements artistiques et le dynamiser.

Donner de l’espace aux nouvelles pratiques

De nouvelles pédagogies se diffusent, plus actives, plus favorables aux pratiques collectives. Elles s’appuient sur des partenariats renforcés et sur la programmation des structures culturelles et les événements qui composent le calendrier eurois.

Place aux amateurs

Le Département soutient également les pratiques amateurs populaires, comme les chorales et harmonies municipales qui sont souvent intergénérationnelles et conviviales.

Elles contribuent à la vie culturelle locale en animant ou créant des temps forts. Dans les nombreuses écoles du département, les nouvelles esthétiques sont intégrées, à l’exemple des musiques actuelles. Une place est faite dans bien des cas à l’accueil des pratiques amateurs au-delà du cursus de formation.

Un diagnostic avant un nouveau schéma

Pour autant, les besoins évoluent rapidement. Pour mieux répondre aux attentes des publics, intégrer plus encore les établissements d’enseignement dans la nouvelle politique culturelle départementale et viser toujours plus d’efficacité, le Département a lancé, en 2018, une évaluation complète. Un diagnostic des besoins, des objectifs et de l’organisation des établissements permettra de livrer un nouveau schéma départemental des enseignements artistiques en cours de l’année 2019.

D’ores et déjà, les établissements sont incités à s’inscrire dans les cinq filières prioritaires du Département à savoir : l’impressionnisme, les musiques actuelles, le cinéma, les patrimoines et la lecture publique.

Partager la page