Faire une recherche
Se connecter
Actualités
Ecrivez au département
ACCEO
ACCEO
Accès rapides

Plus de sécurité dans les espaces publics

Illustration de l'événement
Partager la page

La menace terroriste reste présente dans les esprits. Et certaines villes doivent faire face à une insécurité croissante. Dans ce contexte, le Département ne veut pas laisser seules les communes face au défi de la sécurisation de leurs espaces publics.

L’attentat de Nice, en juillet 2016, a marqué une prise de conscience collective des risques. Mais également de l’ampleur du travail à mener pour assurer la sécurisation des espaces publics. Le président du Département, Sébastien Lecornu, est rapidement intervenu afin de « ne pas laisser les communes seules face à ce défi ».

Ainsi, le Département soutient financièrement les communes qui veulent, par exemple, mettre en place des plots anti-écrasement ou qui souhaitent placer sous vidéo-protection des sites très fréquentés.

Lors de la session plénière du 7 janvier 2022, le président Lecornu a annoncé la signature d’un Contrat de Sécurité Intégré avec l’État. Le premier en France.  Ce CSI concrétise un engagement réciproque,  entre l’État et les collectivités territoriales en matière de politique de sécurité et de tranquillité publique. Ce contrat est fait en partenariat avec la police et la gendarmerie.

Avec des actions très concrètes comme le déploiement de caméras-piétons pour les pompiers ou la sécurisation de 100% des halls d’immeubles du bailleur départemental MonLogement27 (digicode, vidéoprotection…).

Aider les communes à financer les équipements de sécurité

Pour les aider à financer de tels équipements, la seule aide existante était le FIPD (Fonds Interministériel de Prévention de la Délinquance). Ce fonds, alimenté notamment par les amendes des radars automatiques, est redistribué par le Ministère de l’Intérieur qui finance des projets de sécurisation que les services de police jugent pertinents. Il permet de couvrir jusqu’à la moitié des dépenses.

Cependant, le reste à payer peut représenter un frein pour les communes, notamment les plus petites. Dans l’Eure, l’exemple Giverny, est symptomatique. 2ème site le plus visité de Normandie après le Mont-Saint-Michel, la commune n’avait pas les moyens financiers de réaliser des travaux de sécurisation pourtant jugés nécessaires. Le coup de pouce du Département, à hauteur de 20 % de la facture globale en plus de l’aide financière de l’État, a permis de boucler le tour de table financier et de réaliser les travaux.

Le dispositif a été également activé par la commune de Pacy-sur-Eure. D’autres demandes sont en cours de traitement.

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.