Partager la page

Actualités > Aides techniques à l’autonomie : le Département roule pour l’occasion

Actualité précédente

Aides techniques à l’autonomie : le Département roule pour l’occasion

Actualité précédente

Innovation Handicap

Illustration de l'actualité
Partager la page

Le Département travaille à la création d’une ressourcerie. Elle est destinée à donner une seconde vie, écologique et sociale, à certaines catégories de matériels médicaux.

Le réemploi est dans l’air du temps. Plus aucun secteur d’activité n’y échappe. C’est bon pour la planète. C’est souvent créateur d’emplois.  En plus cela ouvre une dimension sociale nouvelle. Fort de ce constat, le Département va lancer, d’ici le premier semestre 2020, une « ressourcerie » d’un genre encore peu répandu en France.

Une initiative approuvée de façon unanime par les élus

Cette nouvelle structure sera spécialisée dans la récupération, la valorisation, la revente ou la location d’aides techniques médicales. Lits, fauteuils roulants, déambulateurs et autres aides techniques déjà utilisées y retrouveront une seconde vie entre les mains de travailleurs en insertion.

Ce projet a fait l’unanimité lors de sa présentation en session plénière lundi 9 décembre 2019. Les élus ont salué son caractère social mais aussi solidaire et écologique.

Comment ça fonctionne ?

1- La collecte

Les aides techniques hors service ou encore fonctionnelles sont collectées directement auprès des particuliers ou des établissements spécialisés.

2- Le tri

Elles sont triées en fonction de leur état et selon des critères précis de qualité. Lorsqu’ils ne sont pas réutilisables, ces matériels sont démantelés pour en récupérer les pièces détachées.

3- La remise en état

Il s’agit de réparer ce qui est en panne, changer les pièces usagées et mettre en œuvre un protocole de test pour garantir le niveau de qualité attendu selon des normes précises (Afnor). Elles garantissent en particulier un respect strict des règles de sécurité et d’hygiène.

Cette remise en état est assurée dans les ateliers de la ressourcerie par des personnes en insertion. Dans l’Eure, le recrutement passera en particulier par la plateforme Job27.

4- Le réemploi

Le prix du matériel mis en vente ou proposé à la location sera évidemment très inférieur au prix du neuf. Il va permettre à des personnes à faibles ressources, ou dont le reste à charge est trop élevé, de s’équiper. Il est cependant suffisant pour permettre de rémunérer les heures de travail des employés en insertion.

Des objectifs multiples

Cette création répond pour le Département à plusieurs objectifs sociaux mais aussi environnementaux :

  • permettre aux usagers de plus de 60 ans et ou en situation de handicap d’acquérir du matériel d’aide à l’autonomie via une nouvelle filière d’économie circulaire ;

 

  • collecter et remettre en état le matériel inutilisé avec toutes les garanties de sécurité sanitaire (normes AFNOR) ;

 

  • proposer un service de maintenance et de réparation ;

 

  • garantir des prix attractifs et un reste à charge minimal pour l’usager ;

 

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.