Partager la page

Actualités > Restauration de l’église de Notre-Dame-de-l’Isle : la 250ème !

Actualité précédente

Restauration de l’église de Notre-Dame-de-l’Isle : la 250ème !

Actualité précédente
28 mai 2021

Patrimoine Culture

Illustration de l'actualité
Partager la page

L’église millénaire de Notre-Dame de l’Isle est en train d’être restaurée. C’est le 250ème projet soutenu financièrement par le Département de l’Eure avec son dispositif « Mon Village Mon Amour ».

Visite des conseillers départementaux à l'occasion du 250e projet aidé grâce à "Mon Village Mon Amour"

Lavoirs, fours à pain, édifices ou objets religieux, kiosque à musique… Appréciés de tous, les petits patrimoines de l’Eure sont des pans d’histoire fragiles à préserver. Alors le Département de l’Eure en prend soin.

Depuis 2016, il a consacré plus de 4,6 millions d’€ d’aides à la restauration du patrimoine de nos villes et de nos villages eurois.

Restauration du patron des jardiniers

Ainsi, l’église de Notre-Dame-de-l’Isle est le 250ème projet que le Département prend sous son aile grâce à son dispositif appelé « Mon Village Mon Amour » (MVMA). Déjà en 2019, la commune a pu faire restaurer la statue très endommagée de Saint-Fiacre, patron des jardiniers, datant du XVIe siècle.

Le chantier se poursuit cette année avec la rénovation des murs extérieurs qui ont subi les rouages du temps, en particulier sur la façade septentrionale.

Des travaux subventionnés à plus de 40 %

Au total, Notre-Dame-de-l’Isle a bénéficié de plus de 27 000 € de subventions départementales sur un montant de travaux s’élevant à environ 66 000 €.

« Pour ses deux projets, la mairie a réussi à mobiliser du financement participatif. De ce fait, le Département lui a octroyé une aide supplémentaire, comme c’est prévu dans notre dispositif », précise la conseillère départementale en charge du patrimoine indiquant que « d’ici cet été, le nombre de dossier Mon Village Mon amour atteindra les 300 ».

Les enduits des murs extérieurs de l’église ont besoin d’être totalement rénovés et rejointoyés.
carte des 250 projets aidés

Au petit soin du petit patrimoine...
... un souffle pour l’économie locale

Depuis la mise en place du dispositif Mon Village Mon Amour (en 2016), le Département a consacré un budget de 4 624 459 € à la conservation du patrimoine culturel de propriété publique. Plus de 250 petits patrimoines eurois ont ainsi pu être restauré, qu’ils soient  classés, ou non, aux Monuments historiques. Le montant des travaux, majoritairement injectés dans l’économie locale et régionale, s’élèvent à 15 millions d’€. Le Département fait d’une pierre, deux coups : d’une part, rénover le patrimoine pour embellir les villages et renforcer leur attractivité ; d’autre part, faire tourner l’économie locale.

Un lapin qui se gratte l’oreille à Notre-Dame de l’Isle

Notre-Dame-de-l’Isle est une commune située entre Giverny et Les Andelys. Son église paroissiale se situe en plein centre du village. Elle possède une nef du XIe siècle et un chœur du XVIe siècle. Au nord s’élève une tour-clocher carrée du XIIIe siècle. Percée de quatre baies en arc brisé, elle est couronnée d’une toiture quadrangulaire. À l’intérieur, sa partie basse est voutée sur croisée d’ogives. L’arc triomphal s’appuie sur des chapiteaux romans en pierre taillée et moulurée. Sur l’un d’eux, figure un lapin se grattant l’oreille, représentation étonnante dans un tel lieu !

Les vestiges d’une magnifique voûte bleue étoilée

Le chœur, à deux travées en pierres de taille, est lui aussi vouté sur croisée d’ogives et éclairé, côté nord, par deux baies en arcs brisés dont les moulures du début du XVIe siècle. Près de la sacristie, les restes d’une voûte bleue étoilée sont le témoin d’une chapelle consacrée à la Mère du Christ, patronne de l’église. Le bas-côté sud du chœur et du transept est percé de quatre baies et sa façade est épaulée de contreforts saillants. Parmi les éléments remarquables du mobilier, citons deux statues classées Monuments historiques : une « Vierge à l’Enfant », en conversation, en pierre polychrome du XVIe siècle et un « Saint Joseph et l’Enfant Jésus » en bois polychrome du XVIIe siècle.

Partager la page

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.