Partager la page

Actualités > Seine à vélo #7 : en route vers Pont-de-l’Arche

Actualité précédente

Seine à vélo #7 : en route vers Pont-de-l’Arche

Actualité précédente
9 septembre 2020

Loisirs Patrimoine Nature

Illustration de l'actualité
Partager la page
Carte de l'itinéraire de la Seine à vélo

Itinéraire

Environ 7 km. Niveau : facile

  • Léry-Poses
  • Les Damps
  • Pont-de-l’Arche

Avant de partir, vous avez le droit de faire un voeu

Un dernier « spot » sur la Côte des Deux Amants et sa terrible légende…  Une histoire raconte qu’un seigneur, cruel, consentit à donner sa fille, Calixte, en mariage à un jeune homme, Raoul, à condition que celui-ci parvienne à gravir la colline avec sa promise sur le dos. Raoul releva le défi mais mourut d’épuisement à l’arrivée. Et le chagrin emporta également sa bien-aimée. C’est pourquoi aujourd’hui encore, certains font l’ascension pour y faire un vœu…

Et si vous n’y croyez pas, vous pouvez toujours admirer ce lieu incontournable en Seine-Eure. Au sommet de la Côte des Deux Amants, le panorama est exceptionnel : il embrasse le cours de la Seine, ses lacs, ses écluses et ses plaines.

Après le bleu… le vert

Après la « mer », la campagne

Il est temps de reprendre le vélo après avoir expérimenté tous les plaisirs des 3 lacs de Léry-Poses.

Après le bleu, le vert.

L’itinéraire de la Seine à vélo chevauche celui de la voie verte. Piétons et cyclistes se saluent poliment.

Une traversée tranquille, paisible, sans voiture. Des champs, des champs, et encore des champs jusqu’aux Damps. 4 petits kilomètres tout en douceur.

Une arrivée charmante dans le petit village des Damps

L’arrivée aux Damps (mare des danois en vieux français) est charmante. Le passage de l’Eure par le pont fleuri vous emmène directement au bar de la Place, idéal pour se rafraichir à mi-chemin. Vous pouvez aussi vous restaurer à moins que vous ne préfériez le restaurant gastronomique « La Pomme » à quelques encablures. Avant de repartir, allez promener vos yeux sur les très jolies propriétés de la commune. Certaines vous accueilleront pour la nuit (Carpe Diem, gîte de la ferme de la Côte). Ces chambres d’hôtes sont tout simplement sublimes.

Quand on approchait la rivière
On déposait dans les fougères
Nos bicyclettes

Après les Damps, c’est un autre paysage qui s’offre à nous. Longeant l’Eure jusqu’à Pont-de-l’Arche, l’eau invite à d’autres plaisirs. Celui de pêcher, de faire une sieste sur le rivage, d’envoyer un bâton dans l’eau, de méditer sur un banc au coucher du soleil. Tout ici incite à la flânerie ou à la promenade.

Bienvenue à Pont-de-l’Arche, cité médiévale

Cette authentique cité fortifiée de quelque 4000 âmes est passionnante. Entre histoire et modernité.

Une position stratégique

Cette authentique cité fortifiée de 4000 âmes est passionnante. Si les vestiges de son histoire médiévale sont encore très présents, sa position stratégique, entre Rouen et Évreux, en font une commune très dynamique et fort sympathique. Bâtie en l’an Mil, suite aux invasion des Vikings, la bourgade a joué un rôle important dans l’histoire de la Normandie et de la France.

  • La petite histoire

Une habitante de Pont de l’arche a découvert un « arrêté municipal pour le passage de cendres de Napoléon qui s’était effectué par voie fluviale ».

Les anciens ont encore le souvenir des bombardements pendant la seconde guerre mondiale. Par chance, la tourmente des guerres l’a épargnée de la destruction. C’est pourquoi aujourd’hui encore, la ville conserve un caractère moyenâgeux très présent : ses rues étroites, ses maisons à pan de bois, son église Notre-Dame-des-Arts de style gothique flamboyant et sa dernière tour encore crénelée. Pont-de-l’Arche, c’est en même temps une plongée dans l’histoire et une promenade agréable dans un centre-ville très vivant.

  • La petite histoire

Des Archépontains se souviennent encore de « personnes qui ont appris à nager dans la Seine ». (Portail dédié à l’histoire de la Seine)

Le style flamboyant de l’église de Pont-de-l’Arche

 

Consacrée à Notre-Dame des Arts, l’église célèbre la beauté depuis 1896. Et quelle œuvre d’art ! Cette église est d’ailleurs classée Monument historique depuis 1910.

Construite à partir de 1499 et durant tout le XVIe siècle en style gothique, sans être voûtée à l’époque, l’église Saint-Vigor devenue Notre-Dame-des-Arts reçoit un décor Renaissance lors des derniers travaux qui durent jusqu’en 1650, et qui la dotent de son maître-autel baroque ainsi que de son orgue.

Pour la petite histoire, l’orgue serait, dit-on, un cadeau du roi Henri IV à la ville de Pont-de-l’Arche en remerciement de son ralliement à sa cause. Il a été réalisé par le facteur d’orgues Jean Oury.

Pour la petite histoire toujours, pendant la période révolutionnaire, l’organiste Nicolas Perdu, sauva l’instrument de la démolition en acceptant de jouer des hymnes révolutionnaires.

Deux sites remarquables

L’abbaye de Bonport, une invitation au recueillement

Même si l’abbaye reste fermée depuis le confinement, impossible de ne pas l’évoquer. Située en aval des Damps, l’abbaye de Bonport a été fondée en 1189 par Richard Cœur de Lion, alors roi d’Angleterre et duc de Normandie. D’après la légende, au cours d’une partie de chasse, le roi poursuivant un cerf, se trouva en danger de périr dans la Seine. Il fit vœu, s’il parvenait à « bon port », sur l’autre rive, de fonder un monastère là où il aborderait.

L’abbaye cistercienne fut vendue à la Révolution. Aujourd’hui, plus d’église ni de cloître, mais on peut toujours admirer, les proportions harmonieuses de la bâtisse qui évoque encore aisément la vie de la communauté et l’esprit de Cîteaux.

Tombez sous le charme du château de Canteloup

En bord de Seine, le château de Canteloup se situe dans un parc romantique, au pied de la Côte des Deux Amants. Ce château Henri IV offre le visage d’une propriété vivante et habitée. Le domaine, constitué d’un bel ensemble de bâtiments du 17e et 18e siècles, comprend le château, un cellier, une chapelle et des écuries qui abritent encore des chevaux.

Il n’est ouvert qu’en juillet et août mais vous pourrez le visiter pendant les journées du patrimoine le week-end du 19 et 20 septembre.

Où manger ? Où dormir ?

Du camping à l’hôtel en passant par les chambres d’hôtes, les endroits où dormir ne manquent pas entre Léry et Pont-de-L’Arche. Idem si vous voulez vous restaurer. Vous trouverez de quoi satisfaire vos envies, entre la brasserie et le restaurant gastronomique.

Et si vous aimez danser, la guinguette de Léry, au pied du barrage, vous accueille tous les jeudis après-midi et les week-ends.

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.