Partager la page

Actualités > Téléphonie mobile : quatre nouvelles communes sorties de la zone d’ombre

Actualité précédente

Téléphonie mobile : quatre nouvelles communes sorties de la zone d’ombre

Actualité précédente

Attractivité égalité Numérique

En-tête page
Partager la page

Depuis mardi 19 novembre 2019, les Eurois habitant les communes de Gaudreville-la-Rivière, Saint-Denis-le-Ferment, Bézu-la-Forêt et Martagny ont une connexion 3G/4G. D’autres communes seront connectées d’ici juin 2020.

Si la téléphonie mobile ne fait pas partie des champs de compétences naturels du Conseil départemental, c’est un sujet sur lequel il est très actif. Il faut dire qu’en 2015, un diagnostic avait fait apparaitre que le département de l’Eure avait une couverture mobile très disparate, avec pour conséquence de vrais problèmes d’attractivité mais aussi de sécurité sur certains territoires. Le fruit d’une décennie de mauvais choix politiques puisque le Département n’avait pas voulu s’engager dans les plans nationaux de résorption des zones blanches de 2003 à 2010.

Heureusement pour les Eurois qui habitent en zones blanches (pas de signal) ou en zones grises (absence d’un ou plusieurs opérateurs), le Département n’a pas raté le train de « 2015 ».

13 centres-bourgs et 4600 Eurois « déconnectés »

En effet, en juin 2015, dans le sillage de la loi Macron visant à améliorer l’accessibilité aux services de téléphonie mobile des zones rurales, le Département s’est donné les moyens de constituer des dossiers solides. Un millier de maires et d’agriculteurs ont été sondés pour qu’ils communiquent sur l’état du réseau mobile dans leur secteur géographique. Il s’agissait sans doute d’un sondage unique en France. Les résultats ont ensuite été affinés grâce à deux campagnes de mesures radio sur 202 communes qui ont confirmé l’absence de couverture pour 13 centre-bourgs dans l’Eure soit 4 600 Eurois concernés.

Ce travail de précision sur la qualité des zones de réception a aussi facilité la tâche des opérateurs au moment de rechercher des sites d’implantation pour leurs pylônes. Pour faciliter ces implantations et en finir avec ces zones blanches, le Département a mobilisé environ 110 000 € qui ont été engagés en divers frais d’études, assistance à maîtrise d’ouvrage, d’accompagnement des maires, d’élaboration des dossiers d’implantation, rédaction des permis de construire, études topographiques, plans d’élévations, etc…

Objectif juin 2020

Il faut enfin souligner que Free a été désigné comme opérateur leader sur ce dossier. Il doit donc construire et mettre en œuvre les 12 infrastructures à disposition de l’ensemble des opérateurs d’ici le 27 juin 2020.

 Pour Fréderic Duché, Vice-Président du Conseil départemental, la couverture de ces premières communes est très encourageante : « Pour parvenir à ces premiers résultats, nous avons su appuyer sur deux leviers : l’action directe auprès des opérateurs et l’intégration dans le dispositif national lancé en 2015 dans le cadre de la loi Macron. Ce sont des dossiers, très techniques, lourds administrativement et difficiles à faire avancer mais cela vaut le coup de s’y investir. A mon sens, tout comme le déploiement de la fibre optique et du THD, une meilleure couverture mobile participe à la modernisation du département et améliore vraiment la qualité de vie des Eurois »      

*un pylône est en mesure de couvrir plusieurs communes.

 

Ces actualités peuvent vous intéresser

















Dispositions relatives à la protection des données : Les informations recueillies dans ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique, auquel vous consentez, destiné à instruire votre demande. Elles sont conservées pendant toutes la durée de votre inscription à la newsletter et elles sont destinées au Conseil Départemental de l'Eure. Conformément à la loi, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Si vous souhaitez exercer ce droit, veuillez formuler votre demande auprès du Département de l’Eure – Hôtel du Département – Direction des Systèmes d’Information – Délégué à la protection des données – 14 Boulevard Georges Chauvin – 27021 EVREUX Cedex.